Macky Sall à Pikine : Une visite à hauts risques au cœur de la banlieue

Son passage à Pikine ce samedi est qualifié de hauts risques par certains spécialistes. En visite pour clôturer les vacances citoyennes, le Président de la République se rend dans l’une des plus grandes villes du pays. Et, à quelques jours de cette visite les responsables des jeunes de la Convergence des jeunesses Républicaines (Cojer) de Pikine se crêpent le chignon.



Macky Sall à Pikine : Une  visite à hauts  risques au cœur de la banlieue
Qualifiée de très risquée, la visite du chef de l’Etat Macky Sall divise les responsables Apr de la ville surtout du côté du mouvement des jeunes, à en croire un responsable de la convergence  des jeunesses républicaines (Cojer), Maléye  Cissé: « nous sommes totalement frustrés car, depuis l’accession au pouvoir du Président Macky Sall, la jeunesse ‘’apériste’’ de Pikine et généralement de la banlieue est laissée en rade. Rien n'est fait pour nous qui avons élu le Président, malgré les sommes faramineuses que nous proposaient les hommes du Président Wade » crache le jeune apériste. et de marteler: « La situation est grave et le Président doit être mis au courant ».

Embouchant la même trompette, Ibrahima Ngom, également membre de la Cojer déclare au journal Libération que «cette visite intervient  dans un contexte particulier. Les jeunes ne sont pas contents tout comme les jeunes de Pikine et la banlieue de manière générale.

Des inquiétudes balayées d’un revers de la main par un autre apériste. Sidy Mouhamed Diop membre de la Cojer de Pikine soutient que « le Président de la République sera accueilli  par toute la jeunesse pikinoise et  la banlieue de manière générale ».

Pour sa part le responsable des jeunes de Rewmi Youssou Ndiaye déclare qu’ils ne s’attendent «à rien de nouveau lors de cette visite, non sans faire remarquer que cette visite ne sera d’aucune utilité pour  la banlieue ».
Cette visite qui intervient quelques semaines après le caillassage de son cortège à l’université Cheikh Anta Diop, s’annonce risquée pour  Macky Sall,  à un moment ou les populations vivent encore dans les eaux sans parler   d’un chômage endémique chez les jeunes.   


Khadim FALL

Jeudi 10 Septembre 2015 - 14:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter