Macky Sall attendu aujourd’hui au Burkina Faso

Le putsch qui a porté un coup d’arrêt à la transition au Burkina Faso interpelle les chefs d’Etats et de gouvernement de la Cedeao, et c’est le Président Macky Sall, par ailleurs président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement qui va se rendre aujourd’hui à Ouagadougou histoire de discuter avec les nouveaux hommes forts du pays des hommes intègres et essayer de les ramener à la raison.



Macky Sall attendu  aujourd’hui au Burkina Faso
C'est une mission difficile voire hypothétique que le Président Macky Sall effectue   aujourd’hui  au Burkina Faso. Le Président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao, Macky Sall va rencontrer les différentes parties de la crise et échanger de vive voix avec l’homme fort de Ouagadougou pour obtenir la libération de tous les membres du gouvernement de transition détenus par les putschistes. Le Président Macky Sall va aussi tenter de convaincre le général Gilbert Diendéré de laisser le Président Michel poursuivre la transition.

Porteur du message  de ses pairs africains qui ont à l'unanimité dénoncé le coup d'état qui annihile ainsi autant de sacrifices consentis par le peuple burkinabé mais aussi tous les efforts des autorités de transition. En effet, le pays de Thomas Sankara était engagé dans un processus de transition démocratique qui devait  prendre fin  en octobre prochain avec l'organisation des élections et la liste des candidats a été publié il ya quelques jours. Et, voila que ce putsch vient remettre les compteurs au point mort. Dés lors, la mission du Président Sall s'annonce plus que difficile, car il existe de maigres chances de faire reculer les militaires qui ont pris les commandes.  

Toutefois on s'interroger est- ce que le Président Sall va réussir là ou tous les autres ont échoué à savoir faire en sorte que   les putschistes  remettent  le pouvoir au civil. Que peut-il bien dire aux militaires pour les faire revenir en arrière?.Un pari incertain si on interroge le passé, en attendant seule l'issue de sa visite nous édifiera sur les minces espoirs que suscite son tête à tête le général Diendéré.  

Khadim FALL

Vendredi 18 Septembre 2015 - 08:32




1.Posté par le flis du pays le 18/09/2015 20:22 (depuis mobile)
disons non a se terroriste, pensons aussi a une mediasion du mogho naba. afin au il dise a se vieux millice de laisse le pouvoir. non a ceux qui bagnone le peuple

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter