Macky Sall au cas importé d'Ebola: "Ce jeune a violé nos lois. Si ce n’était pas son état de santé,..."



Macky Sall au cas importé d'Ebola: "Ce jeune a violé nos lois. Si ce n’était pas son état de santé,..."
Le chef de l’Etat qui a tenue a rassuré les Sénégalais, affirme que toutes les mesures ont été prises pour éviter un nouveau cas dans le pays. Ce dernier qui a sensibilisé ces concitoyens sur les mesures de prévention, appelle à la solidarité et à la cohésion nationale pour freiner cette maladie. « Les pouvoirs publics font leurs possible pour empêcher l’apparition de nouveaux cas de virus hémorragique Ebola sur le territoire Sénégalais. Des mesures nécessaires ont été prises pour circonscrire  le premier foyer importé au Sénégal » a indiqué le président sur la  RTS.


Le président Sall a par ailleurs rappelé les mesures de mise pour la sécurité  des Sénégalais face à cette maladie, notamment l’isolement du porteur du virus, la décontamination du domicile ou résidé le malade mais aussi le poste de santé ou il a été admis ; mais aussi le placement sous observations des personnes avec qui il était depuis son arrivé.


Toutefois le chef de  l’Etat n’a pas manqué de rappeler la Collaboration  avec les médias qui est renforcée. « La transparence est de mise, les journalistes disposent de toutes les informations nécessaires. Je leur ai demandé un traitement de l’information approprié, d’éviter toutes rumeurs source d’inquiétudes et psychose.  Les leaders religieux sont aussi associés. Aussi les leaders d’opinion, chef religieux, chefs coutumiers, chefs de partis politiques, responsables syndicaux, membres de la société civile et les corps intermédiaires de manière générale doivent agir en synergie et d’une manière concertée et coordonnée » a indiqué le président de la République. Dans le même contexte  e ministre de la justice et garde des sceaux Me Sidiki Kaba a mis a mis en garde contre la mise en danger de la vie d’autrui. Même s’il n’a pas cité le cas du jeune Guinéen, il affirme, sert "l'As" que cela peut être l’objet de poursuites.


"Si ce n'était pas son état de santé, il doit être poursuivi par les juridictions de notre pays car nos frontières ont été fermées, donc ce jeune a violé nos lois". 


 
 
 

Lamba Ka

Mardi 2 Septembre 2014 - 13:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter