Macky Sall aux enseignants : «A l’impossible, nul n’est tenu»

A l’occasion de la présentation des cahiers de doléances des Syndicalistes, le Président de la République est revenu sur la tension qui secoue le secteur de l’éducation. Macky Sall en a profité pour annoncer une rencontre avec les syndicalistes mais, seulement si ces derniers acceptent de lever leur mot d’ordre de grève, et que le Gouvernement ne signera pas d’engagements qu’il ne pourra pas respecter.



Macky Sall aux enseignants : «A l’impossible, nul n’est tenu»
 «Il faut féliciter les syndicats pour la prise de conscience et l’acceptation de lever le mot d’ordre». Ces propos sont de Macky Sall qui se prononçait sur la décision de suspension du mot d’ordre de grève par les enseignants lors de la remise des cahiers de doléances des syndicats.

Interpelé par Mademba Sock pour que le gouvernement revienne sur les salaires qui sont ponctionnés, il a tenu à préciser : «Avant de faire preuve de clémence il faut d’abord que les cours reprennent. Ça, ça doit être claire. Dès que le mot d’ordre sera suspendu ou levé, nous pourrons examiner en toute sérénité la demande mais soyons d’accord sur une chose. Ce que nous avons fait c’est la loi. Il n’y a rien d’illégal».

Dans la foulée, le Chef de l’Etat déclare qu’il va recevoir les enseignants et, ensemble, ils verront ce qu’ils peuvent faire : «Donc comme c’est indiscutable, à partir de ce moment tout est gérable. J’attends la levée du mot et je vais recevoir les syndicats des enseignants et à cette occasion je crois que cette question pourra être résolue selon les modalités à convenir. Il faut que les accords signés soient respectés. Mais pour cela on ne peut pas signer ce qu’on ne peut pas respecter parce qu’on dit toujours au Gouvernement il faut qu’il signe et après on verra et après il se rend compte qu’il ne peut pas le respecter. J’ai dit au gouvernement ne signer que des engagements qu’il peut respecter. A l’impossible nul n’est tenu».

Ousmane Demba Kane

Samedi 2 Mai 2015 - 02:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter