Macky Sall-candidature unique de Bby : «Chacun est libre de postuler»

Macky Sall conseille à ses partisans et à ses détracteurs de travailler parce que c’est qui peut le faire rester au pouvoir et c’est ce qui peut le lui faire perdre. Le chef de file de l’Apr qui présidait hier la cérémonie d’ouverture de la quatrième Edition de l’université républicaine s’est aussi prononcé sur la question de la candidature au sein de Benno bokk yaakaar (Bby).



Macky Sall-candidature unique de Bby : «Chacun est libre de postuler»
«Il y a trop de débats. Chaque parti peut avoir son candidat, il n’y a aucun problème. En tout cas je demande aux «apéristes» de ne plus intervenir dans ce débat». Ces propos sont du Président de l’Alliance pour la république (Apr) qui présidait hier à Saly la quatrième Edition de l’université républicaine. Le Président Macky vient ainsi clore le débat sur la question de la candidature unique au sein de la coalition présidentielle.

Invitant ses partisans et ses détracteurs au travail, condition sine qua non de son maintien ou de son départ de la tête du pays, Macky Sall martèle : «C’est Dieu qui donne le pouvoir. Il a fait de moi le président de tous les sénégalais. Personne, à part Dieu, n’a le pouvoir de me faire tomber. Alors arrêtez de parler. Les gens qui sont dans les télés et dans les radios, s’armant de leur parole, je leur dit qu’ils n’ont aucune leçon de morale à me donner. Je demande aux militants de rester sereins face à une telle situation et de s’armer de professionnalisme et de savoir-faire. Je pense que les sénégalais sont conscients et savent faire la distinction entre celui qui travaille et celui qui parle. Mes prédécesseurs ont montré leurs limites, moi je viens tout juste de commencer. Qu’on me laisse travailler”,

Néanmoins, le président de la République a appelé ses alliés à rester à ses côtés pour la réalisation du Plan Sénégal émergent (Pse) : «Je vous rappelle que quand on a conçu le Pse (Plan Sénégal émergent), c’était pour l’horizon 2035. Si on respecte les consignes de ce plan, on sera un pays émergent, ça je vous l’assure. Il y’a des pays comme la Corée qui, 20 ans en arrière, avaient les mêmes caractéristiques que nous, les mêmes indices, mais elle (La Corée) est parvenue à devenir la 15e économie mondiale. Et pourtant la Corée n’a pas d’or, n'a pas de pétrole. On peut se référer à elle. Le malheur au Sénégal c’est qu’on ne fait que parler », a-t-il déclaré.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 13 Décembre 2015 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter