Macky Sall en Casamance : « Osons pour la paix »




En procédant ce lundi au lancement du Projet Pôle de Développement de la Casamance (PPDC), le président de la république de « propose à tous, sans exclusive, la paix des braves, sans vainqueurs ni vaincus, pour le bénéfice de tous. C'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles. Alors, osons résolument la paix ».

 
Totalement » engagé pour la Casamance, pour sa sécurité, sa paix et sa stabilité, pour la prospérité dans un Sénégal uni », le chef de l’Etat qui se dit « ouvert au dialogue fécond et constructif » et « déterminé à aller vers une paix sincère, dans la compréhension, dans le respect de la dignité de tous les acteurs de cette crise ». Ce, en  précisant que ce sera avec « la ferme résolution, de la préservation absolue de l’intégrité du territoire national'' dont il s’affirme comme « le garant » et « le rempart ».

 
« La Casamance, c’est le Sénégal. Le Sénégal pour sa bataille pour l’émergence a besoin de la Casamance et de toute cohérence territoriale.  Le renouveau et l’émergence du Sénégal ne se feront qu’avec une Casamance réconciliée avec elle-même, une Casamance pacifiée, respectée stable, prospère et émergente. A cet égard, l’Etat fera beaucoup d’efforts dans le déminage humanitaire. Une autre Casamance est possible et doit être la Casamance de toutes les possibilités. En ma qualité de chef de l’Etat, je réaffirme ici et maintenant mon engagement solennel et constant à appuyer toute initiative de consolidation de la paix en Casamance », poursuit Macky sall qui ne manque pas de réaffirmer son « engagement pour la Casamance ».  Il ne s’arrêtera pas au PPDC.


 « Ceci n’est que le début d’un commencement pour faire de la Casamance un modèle de développement territorial. Toutes les actions seront engagées par l’Etat et ses partenaires pour faire de la Casamance naturelle un pôle d’excellence qui finira d’être le grenier du Sénégal, peut-être le premier pôle touristique national ».

 
Rappelant les « réformes engagées par son gouvernement pour faciliter l’accès à une éducation de base de qualité dans les trois (3) régions de la Casamance naturelle à savoir Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, Macky Sall de poursuivre que « les différentes interventions vont permettre d’intensifier les constructions scolaires et de mettre un terme aux abris-provisoires dans les écoles, les collèges et les lycées ».

 
« Au total, le montant des investissements dans l’éducation de base en Casamance sur la période 2014-2017 serait à près de 22 milliards de F CFA » promet le chef de l’Etat qui dit « avoir donné des instructions au gouvernement pour renforcer les infrastructures et les conditions d’études au niveau de l’Université Assane Seck,  de même que les centres de formation dans les métiers agricoles et de forêt ».

 
Outre « un lycée professionnel agricole à Sédhiou », le successeur de Wade d’annoncer « l’ouverture prochaine de l’hôpital de la Paix » dont le « démarrage des consultations est prévu en début avril 2014 ».


Lundi 17 Mars 2014 - 23:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter