«Macky Sall est arrivé au pouvoir par la démocratie, on l’obligera à gouverner par la démocratie et il…», Déthié Fall

L’opposition se radicalise et dénonce ce qu’elle considère comme une forfaiture orchestrée par Macky Sall. Mais selon Déthié Fall et Cie, ils ne sont pas disposés à se laisser faire. Ils l’ont fait savoir, ce matin, lors de leur face-à-face avec la presse, au siège du parti Rewmi.



Les membres de l’opposition croient dur comme fer que Macky Sall est dans la dynamique de réduire celle-ci à sa plus simple expression, comme il l’avait promis, mais par la force. C’est ce qu’a fait savoir Déthié Fall, le vice-président du Parti Rewmi, ce matin, à l’occasion de leur face-à-face avec la presse. Cette rencontre qui s’est déroulée, ce matin au siège de son parti, découle de la décision de Moustapha Niasse de maintenir Modou Diagne Fada, comme le président du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates. 
 
Selon lui, cette décision s’oppose à toutes les règles de la démocratie dont le Sénégal se targue. «On a l’habitude de dire partout et à qui veut l’entendre que le Sénégal est un pays de droit.  Cette réalité ne se décrète pas. Elle découle de comportements et d’actes de la part des pouvoirs publics, des tenants du pouvoir pour que partout et en toutes circonstances, règnent le droit, la justice et l’équité», relève-t-il. Mais, à son avis, le Sénégal, sous la direction de Macky Sall, s’éloigne de plus en plus de ce chemin, avec notamment la décision de l’Assemblée nationale, par la voie de Moustapha Niasse, à maintenir Modou Diagne Fada comme président du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates, et ce, malgré l’opposition du chef de file du Parti démocratique sénégalais (Pds).
 

«Le 14 octobre 2015 est une date sombre pour la démocratie sénégalaise", scande Déthié Fall qui indique que cette décision a été prise que pour appliquer les directives du Président Macky Sall. En effet, "une honteuse forfaiture a été accomplie par le bureau incomplet, donc illégal et illégitime de l’Assemblée nationale, sous la houlette de Moustapha Niasse, exécutant avec zèle les directives de Macky Sall", martèle le n°2 du Rewmi parlant au nom de l’opposition. Mais M. Fall et compagnie ont fait savoir qu’il n’était pas question de laisser passer cette décision car : «Macky Sall est arrivé  au pouvoir par la démocratie, on l’obligera à gouverner par la démocratie et il partira par la volonté», conclut-il.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 22 Octobre 2015 - 16:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter