Macky Sall fusille Jeune Afrique.

Le président Macky Sall n’a pas raté le magazine Jeune Afrique. En effet, hier, après l’audience qu’il accordée au Président du Conseil Italien, Matteo Renzi, Macky Sall s’est prononcé sur l’acte du magazine consistant à caricaturer Serigne Touba.



Macky Sall fusille Jeune Afrique.
«De la façon la plus solennelle, nous condamnons fermement cette pratique de caricaturer la religion ou la foi des autres. La liberté de presse ne peut pas être un prétexte pour agresser les croyances des autres». Dixit le Président Macky Sall qui fustigeait la caricature de Serigne Touba par le magazine Jeune Afrique.

Ces propos, le chef de l’Etat les a tenus à la sortie de l’audience qu’il a accordée au président du Conseil italien, Matteo Renzi. Continuant sur sa lance, le Président Sall déclare : «Donc faire une telle caricature est une erreur très grave de la part du journal. J’accepte les excuses qu’ils ont faites».

Mais ce n’est pas seulement Jeune Afrique que le président de la République a visé lors de cette sortie. En effet, Macky Sall s’est saisi de cette occasion pour lancer : «C’est un appel global. Il faut respecter le choix des autres. Le monde a suffisamment de problèmes pour qu’on en rajoute par des attitudes tout à fait irresponsables».

Le chef de l’Exécutif sénégalais qui, après la sortie de la caricature contre le fondateur du Mouridisme, avait actionné ses services pour que le journal enlève les images incriminées déclare s’être entretenu avec «le Khalife général des Mourides et son porte-parole pour leur apporter, en la circonstance, ma solidarité et mon soutien ainsi que toute la communauté mouride».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 3 Février 2016 - 07:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter