Macky Sall impose ses principes aux ministres et envoie Mouhamed Dionne devant les députés

Le président de la République a présidé hier la deuxième édition de la journée Nationale des institutions. Cette journée qui avait pour thème « Rôles et responsabilités des institutions dans la promotion des valeurs civiques et républicaines », a vu la présence des pouvoirs Exécutif, Législatif et judiciaire.



Cette journée a été une occasion pour le chef de l'Etat de marquer sa politique de rupture. « La question des droits et devoirs est au cœur du fonctionnement des instruments de la république. Elle doit façonner les comportements au service de l'intérêt général dans notre quête individuelle et collective, a déclaré le président de la République qui a invité les ministres à passer à l'Office nationale Anticorruption (OFNAC).
Cela pour la déclaration de patrimoine qui est la nivelle clé de voûte d'une démarche de transparence. Et selon le président Sall, ce sera un appel qui va marquer la rupture et qui devrait se faire dans les plus brefs délais « avant la fin de l'année ». Cependant, la volonté du chef de l'Etat est de consolider l'idéal démocratique pour poser un dialogue fécond entre les institutions de la République.
Et dans ce sillage, le Premier ministre Mahammed Dionne, se rendra tous les quinze jours à l'Assemblée nationale pour un dialogue politique. Car selon le président de la République, c'est devant l'hémicycle que le débat national doit être posé. Par ailleurs, la préoccupation de bâtir une citoyenneté a été évoquée par le chef de l'Etat
Ce dernier a encore incité au respect des biens communs. Mais aussi à la prise en compte de la promotion des valeurs civique et de la construction citoyenne dans les attributions du ministère en charge de la jeunesse et de l'Emploi pour renforcer l'esprit patriotique dans la formation et d'en faire une force motrice du développement national.

Lamba Ka

Mercredi 24 Décembre 2014 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter