Macky Sall, « l'Etat ne reculera pas sur suppression des logements et l'audit de la fonction publique »

Le samedi, lors de sa rencontre avec les intellectuels et les acteurs culturels, le président est revenu sur les points qui cristallisent de nombreuses contestations. C'est entre autres l'audit de la fonction publique et la suppression des logements administratifs. Ainsi, il a réaffirmé son engagement de mettre de l'ordre dans l'administration.



Macky Sall, « l'Etat ne reculera pas sur suppression des logements et l'audit de la fonction publique »
« Le gouvernement a pris la responsabilité de mettre de l'ordre dans l'administration. Si nous ne commençons pas par nous-mêmes comment peut-on, demander la lumière aux autres », a lancé le président Macky Sall. Il poursuit en soutenant qu' « on a décidé de mettre de l'ordre. Il faut payer ceux qui travaillent, et non ceux qui ne connaissent même pas le chemin de leur bureau qui perçoivent des salaires pendant des mois ».

« On prend des mesures conservatoires. Pour cela, les salaires sont désormais transférés au Trésor public pour qu'ils viennent et qu'on sache qui ils sont. Et qu'est-ce qu'on récolte, des menaces, des préavis de grève. Non ça ne nous fait pas bouger. Au contraire, je dis qu'on devrait avoir le soutient du syndicat des enseignants, puisque si nous arrivons à débusquer les travailleurs fictifs, c'est autant de place qui sera libérée pour de vrais travailleurs qui pourront apporter leurs contributions dans la production nationale », selon le président de la République.

Dans un autre côté, le locataire du palais aborde, la suppression des logements des fonctionnaires. « Si nous décidons d'abandonner les logements administratifs, c'est qu'il y a des non-ayants droits, ils sont majoritaires. Et comme c'est un bourbier compliqué, l'Etat a décidé d'arrêter tous les logements. En ce moment, nous donnerons aux ayants droits une indemnité de logement. Tout le monde devait être d'accord sur cette mesure. Donc quelque part, nous voulons du changement. Tout le monde exige tout de suite et maintenant des résultats. Dés qu'on entame la procédure, on rencontre des résistances en face. Mais cela ne nous fera pas reculer » , a avertit Macky Sall.


Dimanche 5 Janvier 2014 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter