Macky Sall "le Sénégal souffre d'une demande sociale forte, de dialogue politique et de dialogue de régulation"

L’Alliance Pour la République (APR) a fêté ses cinq années d’existence, hier, dimanche. Une rencontre qui a permis au Chef de l’Etat et président de l’APR de revenir sur beaucoup de points. Concernant la volonté qui lui est prêtée de se séparer de ses alliés du second tour des élections, sa participation aux locales, la transhumance, Macky Sall siffle la fin de la polémique dans ses rangs et fixe de nouvelles orientations à ses lieutenants.



Macky Sall "le Sénégal souffre d'une demande sociale forte, de dialogue politique et de dialogue de régulation"
Macky Sall ne recule pas dans sa volonté de mettre toute la classe politique autour de d’une même table. Malgré la sourde oreille d’une certaine frange de l’opposition, il continu d’espérer. A l’occasion de la célébration des cinq ans de sa formation politique, il a encore appelé la classe politique à se réunir autour de lui. Selon lui, de la même manière que nous souffrons d’une demande sociale très forte, est la même manière que nous souffrons de l’absence d’un dialogue politique, d’un dialogue de régulation dans ce pays.

Macky Sall appele à un esprit de dépassement, pour mettre fin à cet état de fait. Il tend la main aux forces politiques, sociales et citoyennes qui partagent les mêmes ambitions  que lui pour le Sénégal. Sur ce point précis, il affirme que les gens ne doivent pas continuer à penser qu’ils ont fini de convaincre les populations. « 5 ans, c’est encore l’âge de la fragilité, surtout si le parti n’est pas structuré ». C’est pourquoi il appelle les militants à être plus attentifs par rapport à ce « bébé ».

Quelle que soit la volonté de développer le Sénégal si ses partisans n’arrêtent pas leurs querelles, il pense que rien ne se fera. Au sujet des élections locales, il a reconnu la particularité de l’APR « voici un parti qui n’est pas structuré, jusque-là, il ne l’a pas fait et il ne le fera pas. Il se lance donc le défi d’aller encore aux élections locales avec la même configurations », informe le journal « L’As ». 


Lundi 2 Décembre 2013 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter