«Macky Sall n’a droit qu’à deux mandats, y compris celui en cours », (avocat)



Sur la possibilité pour le président Macky Sall si le «Oui» l’emporte de se présenter à un troisième mandat, Me Ousmane Seye parle «d’amalgames». Ce, pour dire que «des gens estiment que si le «Oui» l’emporte, le président de la République aura la possibilité de faire trois (3) mandats ». «Dans l’avis rendu par le Conseil constitutionnel, il est demandé au président de la République qui demandait dans un alinéa 2 de l’article 27 de la Constitution à ce que la réduction du mandat soit appliquée au mandat en cours, de supprimer l’alinéa 2 et de rédiger une disposition transitoire dans laquelle il sera précisé que le président de la République n’aura droit qu’à deux mandats consécutifs, y compris le mandat de 7 ans en cours. C’est clair ?», déclare l’avocat.

«Le Conseil constitutionnel a censuré le président de la République, en lui disant que la réduction du mandat en cours n’était pas possible, conformément à la jurisprudence, à l’histoire politique du Sénégal et à la légalité. L’actuel mandat du président de la République est hors de portée de la loi nouvelle», dit-il dans un entretien accordé à «l’Observateur» où Me Ousmane Seye précise que «le Conseil constitutionnel estime que la seule volonté du président de la République de faire cinq (5) ans ne peut pas entraîner la modification de la Constitution...». 


Mercredi 24 Février 2016 - 14:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter