Macky Sall recadre les élus de l’APR et zappe son frère, Aliou

Le président de la République a reçu hier les élus de l’Alliance Pour la République (APR). Macky Sall qui revenait fraîchement du Bénin, à rencontrer 423 maires de son parti pour une redynamisation. Et la mise en œuvre d’un conseil national et d’une chambre des élus de l’APR.



Ainsi cette chambre des élus de l’APR a été confiée à Mor Ngom, maire de Ndangalma. Devant les présidents de conseils départementaux et les maires de l’APR, le chef de l’Etat a assigné aux élus la mission de relancer et de massifier son parti pour le faire réélire en 2017. Ainsi Mor Ngom aura la tâche de coordonner les députés, les élus locaux, les conseillers économiques et sociaux, bref toutes les personnes détentrices d’un mandat de l’APR autour d’une plate-forme dénommée Chambre des élus de l’APR.


C’est que le chef de l’Etat a fini de se rendre compte du malaise profond qui mine son parti. Ainsi devant les maires et présidents de conseil départemental qui viennent de désigner les membres du bureau de leurs associations, le président de l’APR a décliné la mission qu’il veut leur assigner. Cependant le président Sall a informé qu’il n’envisage pas pour le moment de restructurer l’APR. Toutefois, il entend la réorganiser, la rendre plus dynamique. Pour ce faire il entend surtout s’appuyer sur les élus et faire d’eux les fers de lance de son appareil politique, pour le pouvoir. 


« Vous êtes proches des populations, il faut les mobiliser, faire le travail politique qu’il faut pour que l’Apr gagnent les prochaines élections » a servi le président Sall. Ce dernier qui a demandé aux responsables de penser aux femmes pour l’application de la parité, dit qu’il s’agit de recenser les militants, les aider à obtenir des pièces d’identité et les inscrire massivement sur les listes électorales. Par ailleurs, Macky Sall pense aussi ressusciter le conseil national de son parti. Un organe qui regroupe les ministres, les députés, les directeurs généraux entre autres, qu’il entend recevoir au moins une fois par an. Par ailleurs le président de la République a salué le « consensus qui a prévalu » lors des élections des présidents de conseil départemental et de l’Association des Maires du Sénégal (AMS). Toutefois le  président Sall qui a zappé hier Aliou Sall dont la prise de parole était fortement réclamée par les élus apéristes.  Par ailleurs, abordant les doléances des élus locaux, le chef de l’Etat dit préférer recevoir tous les élus sans distinction de partis politiques pour prendre des décisions au sujet des passeports. 

Lamba Ka

Mardi 20 Janvier 2015 - 13:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter