Macky Sall sur le dossier Karim : « Justice se fera »

Le président Sall est formel. Karim Wade ne bénéficiera d’aucune clémence. Mis en demeure puis placé sous mandat de dépôt depuis le 17 avril dernier pour malversations financières et concussion dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, le dossier du célèbre prisonnier de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss aura jusqu’au bout. La Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) du procureur spécial, Alioune Ndao fera tout pour. Macky de préciser qu’aucun chef d’Etat encore moins le président ivoirien, Alassane Ouatara ne l’a saisi pour une clémence envers l'ancien ministre d'Etat. le successeur du président sortant Wade a fait cette assurance depuis Paris en marge du Groupe consultatif tenue ces 2 derniers jours dans la capitale française.



Macky Sall sur le dossier Karim : « Justice se fera »
 « Il y a des personnes qui ont été arrêtées dans le cadre de la lutte contre l’enrichissement illicite où une Cour spécialement dédiée qui a été instaurée au Sénégal, je le rappelle depuis 1981 par le président Abdou Diouf. Je n’ai fait que la réactiver en nommant les magistrats. Cette cour a engagé une procédure. Donc, il faut laisser la justice faire son cours », lâche Macky Sall qui enfonce le clou.


« Il n’appartient pas aux hommes politiques encore moins aux associations des droits de l’homme d’apprécier le travail de la justice dans une démocratie ». Interpellé sur le dossier de Karim Wade, Macky de dire qu’il se limite à ce que la Cour dira. Ce, avant de faire cette précision.


« Aucun chef d’Etat ne m’a demandé un geste de clémence. Tout au plus, il arrive qu’ils me demandent ce qui se passe au Sénégal parce que vous comprendrez bien qu’ils ne puissent pas faire de l’ingérence dans les affaires intérieures du Sénégal parce que le Sénégal est un modèle de démocratie et de droits de l’homme, d’Etat de droit aussi ».


Wade-père en déplacement en Côte d’Ivoire n’avait pas manqué de saisir Alassane Ouatara sur la détention de son fils, Karim. C’est tombé dans l’oreille d’un sourd donc. 


Mercredi 26 Février 2014 - 10:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter