Macky Sall va-t-il utiliser la guillotine contre les « Apéristes » qui ont présenté des listes parallèles perdantes ?



Le pouvoir a perdu plusieurs communes lors des élections locales qui ont eu lieu dimanche dernier.  Même si la mouvance présidentielle reste majoritaire dans le pays, force est de constater qu’elle pouvait faire mieux s’il n’y avait pas de listes parallèles en son sein. Quel sort sera réservé aux personnalités qui avaient choisi de présenter des listes parallèles et qui ont perdu ?  Macky Sall avait mis en garde les responsables qui avaient choisi d’outrepasser les directives du parti qui prônaient l’unité de la mouvance présidentielle face à l’opposition. Mais ses propos sont sans doute tombés dans l’oreille d’un sourd. Et pour cause, la mouvance présidentielle a enregistré une pléthore de listes. A Biscuiterie, Me Djibril War et Ismaïla Guèye sont partis aux élections en rangs dispersés et ont perdu. A Mermoz-Sacré Cœur, le duel entre la responsable des femmes de l’Apr, Marième Badiane et Ndèye Bineta Gassama a visiblement facilité la victoire de Barthelémy Dias. Les exemples sont loin d’être exhaustifs. Macky Sall va-t-il sanctionner ces derniers ?


Même s’il n’utilise pas un sabre, le chef de l’Etat sait maintenant ce que pèsent ces derniers. Beaucoup parmi eux, dont Me Djibril War n’ont jamais caché leur opposition à la transhumance. Dans leur philosophie, l’Apr pouvait faire cavalier seul et gagner. Ces personnalités qualifiées de faucons vont sans doute se taire maintenant.  Macky Sall peut sans doute sceller leur sort sans conséquences majeures surtout pour ceux qui ont eu un score dérisoire. Par contre, certaines personnalités qui ont eu à diriger des listes concurrentes qui ont perdu peuvent s’estimer heureuses d’avoir pu se calibrer. C’est le cas du responsable de l’Apr à Kolda, El-Hadji Mamadou Diao. Arrivé troisième derrière la coalition Bennoo Bokk Yaakar dirigée par le ministre du Plan, Abdoulaye Bibi Baldé et Nafooré Fouladou conduite par Fabouly Gaye, M. Diao a eu 3401 voix contre 3538 pour le vainqueur. 99 voix séparent les deux responsables de l’Apr. A Fatick, Mame Adama Ndour, le responsable des cadres de l’Apr est arrivé en deuxième position derrière Bennoo Bokk Yaakar. Le même constat est valable pour d’autres personnalités de l’Apr. Même si elles ont perdu, ces dernières ont démontré qu’elles ont des bases politiques.


Macky Sall qui est en course pour un second mandat ne va visiblement pas s’aventurer à se séparer de ces responsables.

Issa Ndiaye

Mardi 1 Juillet 2014 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter