"Macky risque de gagner la prochaine présidentielle", Habib SY



«Nous avons une opposition qui, sur le plan de la production d’idées, de la formulation des stratégies, de la mise en œuvre de tactiques face au pouvoir pour le déboulonner, n’est pas très productive ». C’est le constat fait par Habib SY qui accuse le Parti Démocratique Sénégalais (PDS). «Ça m’inquiète », formule-t-il. Ce, d’autant plus que, marque-t-il : «C’est la première fois dans l’histoire politique du Sénégal que nous avons une opposition caractérisée par une telle carence, de telle sorte que je me pose de questions. Est-ce que cette opposition n’a pas besoin d’Assises ? Parce que c’est une opposition qui met un peu trop à l’aise le président Sall et son pouvoir. Le PDS, mon parti est le premier responsable parce que c’est le premier parti d’opposition. Et c’est dû au fait que la concertation n’est pas suffisante au sein de la direction du PDS et de l’opposition. Je ne crois pas à ces formules de réunions de soi-disant leaders de l’opposition. C’est-à-dire ceux qui dirigent les partis. Nous n’en sommes plus à cette période… ».
 

«Quand vous quittez une opposition qui a été managée par un homme de la dimension de Me Wade et qu’on se retrouve entre responsables normaux, il faudrait qu’on puisse gérer de façon normale. Ce n’est pas un problème de personne mais d’organisation du parti et de l’opposition », liste l’ancien ministre sous Wade. Habib SY de prévenir dans une interview accordée à « l’Observateur » : Tant que cette organisation adéquate n’est pas trouvée, on risque encore de voir Macky Sall gagner la prochaine présidentielle… ». Le leader de Vision pour un Nouveau Sénégal n’exclut pas d’être candidat. «Ce candidat indépendant issu du PDS, qu’on le veuille ou non, va constituer le plan B du parti…», dit-il en lançant un appel « à son frère Karim Wade pour lui demander d’essayer de raisonner certains responsables qui sont arcboutés à sa candidature». 


Jeudi 3 Septembre 2015 - 10:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter