Madagascar : réunion d'urgence huit jours avant la présidentielle

Huit jours avant le premier tour de la présidentielle à Madagascar, le président de la transition a demandé l'organisation d'une réunion d'urgence. Andry Rajoelina a convoqué le Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement, la présidente de la Commission électorale ainsi que des représentants des Nations unies et de l'Union européenne. Ils se réunissent ce jeudi 17 octobre pour faire le point sur l'organisation du scrutin, prévu vendredi prochain. Le Conseil des ministres était déjà hier l'occasion de pointer de nombreux problèmes d'organisation.



Madagascar : réunion d'urgence huit jours avant la présidentielle

Le Conseil des ministres énumère différentes « carences » et « défaillances » dans la préparation des élections : « carence flagrante en matière de sensibilisation des électeurs sur l’utilisation du bulletin unique », selon le communiqué. Bulletin unique qui sera utilisé pour la première fois à Madagascar.

Le Conseil s’inquiète aussi du retard pris pour la distribution des cartes d’électeurs. Certains chefs de fokontany, les quartiers, refuseraient de distribuer les cartes et exigeraient le versement d’arriérés d’indemnités de la part de l’Etat. « A l’allure actuelle des choses, conclut le gouvernement, [la distribution des cartes] ne pourra jamais être menée entièrement à terme avant la date du scrutin du 25 octobre 2013 ».

Le Conseil s’inquiète aussi de l’organisation des législatives qui ont lieu le 20 décembre avec l’éventuel second tour de la présidentielle.

La Commission électorale va devoir apporter des réponses aujourd’hui lors de la réunion d’urgence avec le Premier ministre. Un responsable de l’équipe des Nations unies joint par RFI mercredi s’étonne de cette levée de boucliers : « Les gens s’inquiètent de tout, mais ce sera bouclé dans les délais », assure-t-il.

Cette réunion est censée apporter des solutions.


RFI

Jeudi 17 Octobre 2013 - 14:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter