Madagascar : un échouage massif de dauphins lié à un sonar d'ExxonMobil

Un échouage massif de dauphins lié à un sonar de la compagnie pétrolière ExxonMobil. C'est ce qu'a conclu un rapport publié jeudi 26 septembre. Les faits remontent à 2008 à Madagascar où une centaine de dauphins d'Electre s'était échouée sur une plage. Le géant ExxonMobil, lui, conteste ces conclusions.



Madagascar : un échouage massif de dauphins lié à un sonar d'ExxonMobil

Les experts sont formels : « C'est le premier échouage massif de mammifères marins dû à l'intensité des sonars ». En produisant des sons puissants, ce système de prospection pétrolière désoriente les cétacés qui s'échouent alors par mégarde.


Seulement ExxonMobil, dont le chiffre d'affaire est équivalent au PIB de la Suisse, refuse d'être accusé. Le porte-parole du géant pétrolier estime que les conclusions ne sont pas justifiées car plusieurs incertitudes et un manque de données clés subsistent.


Et si l'entreprise se défend autant, c'est qu'en filigrane de cette affaire, se pose la question de la prospection pétrolière sous-marine. Il y a un an, le département américain de l'Intérieur, qui gère l'exploitation des ressources naturelles, estimait que les sonars cartographiques pouvaient entraîner la mort d'animaux.


Pour l'instant, l'utilisation de ces sonars reste autorisée même si elle pourrait être interdite si les risques sont trop élevés.


En établissant pour la première fois un lien entre sonars de cartographie et échouage de cétacés, ce rapport pourrait accélérer la mise en place de l'interdiction. Un coup dur pour ExxonMobil.


Rfi.fr

Dimanche 29 Septembre 2013 - 11:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter