Madieyna Diouf nationalise les rues de sa commune

Le maire de Kaolack a choisi de grands noms de l’histoire politique, religieuse et culturelle du Sénégal pour débaptiser la plupart des rues kaolackoises dont certaines rappelaient la colonisation française.



Madieyna Diouf nationalise les rues de sa commune
C’est dans ce cadre que la rue allant de la clinique Soukeyna vers le garage de Nioro porte désormais le nom de l’ancien président du Conseil, Mamadou Dia ; la rue de France s’appelle dorénavant route du Professeur Cheikh Anta Diop. Au même moment, rue du maréchal Joffre un grand nom de la politique locale kaolackoise, Djim Momar Guèye. La rue du cardinal Vertueux a aussi changé de nom ; il porte le nom du juge Kéba Mbaye. La rue de Merlan Ponty est dénommée Yandé Codou Sène, célèbre cantatrice sérère.

Le boulevard de la Liberté est appelé Serigne Moustapha Bassirou Mbacké, le boulevard coeur de ville s'appelle boulevard El hadji Abdoulaye Ibrahima Niass, la rue du Colonel Coronan porte le nom du Cardinal Hyacinthe Thiandoum entre autres.

Cette décision d’autoriser le maire de Kaolack à procéder à des dénominations de rues et avenues de la commune, a été prise le 8 octobre 2010, au cours d’une session ordinaire, a informé ce mardi la Rfm.

Charles Thialice SENGHOR

Mardi 19 Octobre 2010 - 15:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter