Magouilles ministère de l'élevage : des « cafards » dans les tiroirs d'Aminata Mbengue Ndiaye..



La revue détaillée des marchés lancés en 2012 par le ministre de l'Élevage dirigée par Aminata Mbengue Ndiaye révèle des magouilles en série comme en témoigne le rapport du Cabinet d'audit GrantThornton. Selon Libération, d'entrée de jeu, les auditeurs signalent que l'examen de l'arrêté portant nomination des membres de la Commission des marchés a permis de noter que la dite commission est présidée par le responsable de la cellule de passation des marchés.

La porte ouverte à toutes les magouilles selon le journal. Mais ce point n'est que l'arbre qui cache la forêt des entorses à la bonne gouvernance. « Nous n'avons pas pu nous assurer de l'existence juridique des fournisseurs qui soumissent dans le cadre des marchés lancés par le ministère » renseignent les auditeurs.

Cependant, les auditeurs soutiennent qu'ils ont constaté une consultation récurrente des mêmes fournisseurs, limitant ainsi l'éventail des prestataires et la transparence dans la concurrence, le respect de l'équité et de l'économie dans la gestion des ressources publiques.

Pire, les auditeurs renseignent que les fournisseuses retenues pour exécuter le marché relatif au dallage du parking du ministère n'ont pas la qualification requise. Selon eux, ils évoluent dans la distribution et les solutions informatiques...


Vendredi 30 Janvier 2015 - 10:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter