Mahammad Dionne sur l’affaire Lamine Diack: «Je mets mon honneur en jeu, l’honneur du gouvernement…»



Mahammad Dionne sur l’affaire Lamine Diack: «Je mets mon honneur en jeu, l’honneur du gouvernement…»
L’affaire Lamine Diack s’est invitée dans les débats à l’Assemblée nationale où le gouvernement faisait face aux députés. Et c’est Modou Diagne Fada qui a introduit la question. «Monsieur le Premier ministre au courant du mois de décembre 2015, le journal lemonde s’est procuré auprès des enquêteurs les déclarations de notre compatriote Lamine Diack, ancien président de l’IAAF mis en examen; le dirigeant Sénégalais y explique comment il a reçu de l’argent de la part de la fédératio  russe pour couvrir des pratiques de dopage d’athlètes russes et l’utilisation de cet argent à des fins politiques avec la collaboration et la complicité d’un de ses fils. Pourquoi votre gouvernement en vertu des principes de transparence et de gouvernance vertueuse tardait-il jusqu’à présent à ouvrir une information judiciaire pour demander au procureur de clarifier cette affaire qui a incriminé l’ancienne opposition. Ensuite, quelle est la réponse que votre gouvernement compte faire à la demande de coopération judiciaire concernant Papa Massata Diack qui fait l’objet d’un mandat de recherches par Interpol si vous ne souhaitez pas l’extrader ? », pose-t-il.

Et le président du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrate de poursuivre : «Ce scandale révélait pas Monsieur Lamine Diack est à l’origine de l’arrestation illégale et dans des conditions rocambolesques de notre collègues Oumar Sarr N n°1, membre du groupe des Libéraux et Démocrates en foulant du pied ses droits et privilèges parlementaires. Pourquoi l’Etat choisit-il le kidnapping d’un député en violation de son immunité parlementaire comme stratégie de détourner l’opinion des vraies révélations faites par Monsieur Lamine Diack ».

«Je vais d’abord dire tout le respect que nous avons pour cet imminent compatriote pour tout ce qu’il a fait dans ce pays et dans le monde du sport. Aucune Nation qui se respecte n’a le droit de brûler ses stars. En France, il existe des cas aujourd’hui, des anciens footballeurs (Michel Platini), aucune presse n’en parle, ces stars ont le soutien du peuple Français. Pourquoi nous allons brûler nos stars ? Je pense qu’il y a quelque chose que nous devons revoir également dans notre psychologie collective », répond le Premier ministre.
 
Mahammad Dionne qui est loin d’en avoir fini, développe : «il existe une convention judiciaire entre le Sénégal et la France. nous n’avons pas l’habitude de nous étendre sur des procédures en cours, j’ai entendu tout à l’heure, «Le monde» a dit, «Le monde» a écrit, «Le monde» a publié mais est-ce que tout «Le monde» a publié, est vrai ? Non. On a dit en un moment que «Le monde » a dit que le président Macky Sall était lié à cette opération, faux. Je peux dire ici à la tribune de l’Assemblée nationale que le Chef de l’Etat du Sénégal n’est mêlé ni de près, ni de loin à cette opération et je mets mon honneur en jeu et l’honneur du gouvernement en jeu…».
 
«Il existe une convention judiciaire entre le Sénégal et la France. Pour notre part, nous sommes prêts à respecter les termes mais je veux dire que les Etats qui se respectent et dans le droit international, il n’y a pas de cas encore trouvé qu’un Etat qui se respecte extrade ses concitoyens. Cela n’existe pas. Donc, nous n’extraderons jamais un Sénégalais », clôt le Chef du gouvernement face aux députés. 


Jeudi 21 Janvier 2016 - 18:25




1.Posté par PAPE le 21/01/2016 21:36
LAMINE DIACK N'EST PAS UNE STAR MAIS UN BANDIT DE GRAND CHEMIN QUI A AVOUÉ SES MÉFAITS. LES PROCÈS VERBAUX PUBLIES SONT ACCABLANTS.
IL N'AURA DROIT À AUCUN ÉGARD ET MÉRITE QUE LA LOI SOIT APPLIQUÉE AVEC TOUTE LA VIGUEUR À SON ENCONTRE.

2.Posté par PAPE le 21/01/2016 21:39
L'HONNEUR DE M.DIONE QUE VAUT IL?
QUANT À L'HONNEUR DE MACKY SALL, ON VERRA BIENTÔT AVEC LA REDUCTION DU MANDAT.
LES LEÇONS DE MORALE VENANT DE L'APRÈS FONT RIRE.

3.Posté par Caxaanfaxe le 21/01/2016 22:06
Réduire son mandat... Vous pouvez repasser.. Il s'agit plutôt de réduire le mandat sans rétroactivité...oui pape, les leçons de morale c est pour bientôt ! On saura ce que leur honneur pose !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter