Mairie de Dakar-Seydou Gueye : « Khalifa Sall est notre potentiel adversaire »

Même si pour l’heure, l’Alliance Pour la République (APR) n’a pas encore choisi son candidat pour la mairie de Dakar, le responsable socialiste, Khalifa Fall, maire sortant et candidat à sa propre succession a intérêt à surveiller ses arrières. « Il sera bien évidemment le potentiel adversaire » du parti présidentiel, selon Seydou Gueye, porte-parole de l’APR qui précise. Dakar doit être une ville entrepreneuriale, il n’y a pas d’orientation dans la gestion actuelle vers la prise en charge des préoccupations des entrepreneurs sénégalais ».



La relation entre les partis alliés dans le cadre de la mouvance présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (BBY) est a peine harmonisée suite à la sortie des enseignants apéristes, Amath suzanne Camara en tête contre le ministre du Parti Socialiste (PS), Serigne Mbaye qu'une nouvelle tension se profile à l'horizon ne vue des prochaines élections locales qui s'annoncent électriques à Dakar entre le PS et l'APR.

En effet, Seydou Gueye dudit parti présidentiel qui assure qu'« aucune candidature n’est annoncée et on ne peut pas statuer sur des choses qui ne sont pas encore annoncées. Nous n’avons pas encore réglé la question comment nous y allons, est-ce que ce sera une alliance et qui sera notre tête de fil ? annonce la couleur.

A la question de savoir, Khalifa Sall sera-t-il votre potentiel adversaire pour la mairie de Dakar lors des prochaines élections locales ? Il tranche, « bien évidemment puisque c’est le candidat sortant. Khalifa Sall est le candidat d’un parti politique différent puisqu’il n’est pas dans mon parti. Nous voyons le travail qu’il fait en désencombrant Dakar, en entreprenant les travaux de pavage. Politiquement nous ne sommes pas dans le même parti, il y a ce niveau en plus de la prise en charge et la gestion de notre commune, de notre ville d’un point de vue différent. Dakar doit être une ville entrepreneuriale, il n’y a pas d’orientation dans la gestion actuelle vers la prise en charge des préoccupations des entrepreneurs sénégalais» à l'émission "le grand jury" sur la Rfm. 

Occasion que ne rate par ailleurs pas l'apériste de reparler du gouvernement de l'union nationale qui fait des ravages au niveau du Parti démocratique Sénégalais (PDS). "Ce n’est pas un gouvernement d’union nationale qu’Oumar Sarr cherche puisqu’un tel gouvernement peut être la solution de sortie d’une crise et notre pays n’est pas en crise. Il n’y a pas de panne de projets politiques, nous en avons un qui est très clair. Il n’y a pas de panne de leadership puisqu’il est établi et nous n’avons pas de panne de la méthode puisque nous gouvernons avec le respect notoire des règles et des institutions … ». 


Dimanche 1 Décembre 2013 - 13:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter