Mairie de Kaffrine: le 2ème adjoint vole le chéquier d'Abdoulaye Wilane

Depuis le 31 décembre dernier, la mairie de Kaffrine est secouée par une rocambolesque histoire de vol d'argent entre le Abdoulaye Wilane et son 2ème adjoint. Mountakha Ndao qui devait assister à une manifestation religieuse don il est le parrain "vole" le chéquier du maire avant de tenter de retirer de l'argent du compte bancaire.



Mairie de Kaffrine: le 2ème adjoint vole le chéquier d'Abdoulaye Wilane
A la mairie de Kaffrine, le courant ne passe plus entre le maire et son 2ème adjoint, Mountakha Ndao. D’ailleurs leur relation s’est détériorée le 31 décembre dernier. En effet, Mountakha Ndao a volé le chéquier du maire pour ensuite retirer 300.000 F CFA du compte bancaire d’Abdoulaye Wilane qui n’en savait rien. Le jour des faits, vers 10 heures, de retour d’un voyage sur Kaolack avec le maire, Mountakha décide, après un moment d’entretien avec son patron, de prendre congé de lui pour dit-il rentrer chez lui. En fait, le 2ème adjoint devait régler quelques affaires personnelles. Toutefois, c’était juste un prétexte. Mountakha qui avait réussi à dérober le chéquier du maire dans le véhicule, se rend à la Caisse Nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS) de la ville. Là, à quelques mètres, il interpelle le sieur Moussa Ndiaye, un chauffeur de camion qui devait se rendre au Mali pour brouiller les pistes.
 
Chèque en main, l’adjoint d’Abdoulaye Wilane fait croire à l’homme qu’il doit retirer de l’argent à la banque mais que, malheureusement il a perdu sa pièce d’identité nationale. Ainsi, il demande au chauffeur de camion à qui il remet le chèque de retirer un montant de 300.000 F CFA du compte du maire socialiste de Kaffrine. Acceptant de lui rendre service, le sieur Ndiaye présente le chèque au caissier de la banque qui très rapidement sera attiré par la maladresse dans la signature et les écritures apposées sur le chèque. Il ordonne ainsi au porteur d’aller en faire la remarque au propriétaire, Abdoulaye Wilane. Le chauffeur du camion retourne auprès de Mountakha pour lui en faire la remarque. Cette fois-ci, Mountakha lui remet un chèque vierge. Ce, au moment où les agents de la CNCAS ont commencé à émettre des soupçons sur la provenance des chèques, joignent le maire qui leur informe de la perte de son chéquier avant de débarquer à la banque.
 
Le 2ème adjoint sera arrêté le lendemain par la police. Aux dernières nouvelles, l’affaire a été réglée à l’amiable. Libre, Mountakha Ndoa explique dans «l’Observateur » que s’ «il a voulu soutirer cette somme (300.000 F CFA) au maire, c’est qu’il est dans le besoin et n’a aucune autre source de revenus». 


Mardi 5 Janvier 2016 - 09:23




1.Posté par Seydil Aboubakr Sour le 05/01/2016 14:18
malheureux! mai en partant de la campagne precedente, de la tres ambarrassante nuit ki precede le vote des conseil municipal pour elir le maire ...... un fucking 300 000f n doit pas deterioré cette relation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter