Maison de justice de Fatick et Gossas : Me Sidiki Kaba s'engage dans la construction d'un « dispositif Justice de proximité »



Maison de justice de Fatick et Gossas : Me Sidiki Kaba s'engage dans la construction d'un « dispositif Justice de proximité »
Le ministre de la Justice garde des sceaux s'est rendu hier, jeudi dans la ville de Fatick et à Gossas pour inaugurer les maisons de justices de ces deux localités. C'est dans son programme sectoriel justice, qui a pour objet de mettre en œuvre la composante de bonne gouvernance judiciaire du programme national de bonne gouvernance (PNBG). La mise en place d'un « Dispositif Justice de Proximité », entre dans le but de rapprocher la justice du justiciable. Il comprend les maisons de justices qui en sont les structures phares, les bureaux d'accueil et d'orientation du justiciable (BAOJ) et les Bureaux d'Information du Justiciable (BIJ).

Selon le ministre, tous ses bureaux sont installés sur la base d'un partenariat (convention d'installation) entre le Ministre de la Justice et les collectivités locale. La maison de justice reprend les principes et modes de régulations des conflits traditionnels familiaux et des litiges privés. De trois maisons de justices en 2006, le dispositif compte aujourd'hui 14 maisons de justices.

Me Kaba est revenu sur les statistiques des activités de maisons de justice. « Au cours de ces sept dernières années, les maisons de justices ont traité 41433 dossiers de médiation et informé 79385 personnes. Soit au moins 162251 usagers. Durant l'année 2013, elles ont accueilli 53032 personnes en traitant 11171 dossiers de médiations et en informant 30690 usagers. Elles aidé à recouvrir de petites créances pour un montant de 212 877 148 F CFA. En ce qui concerne l'année 2014, trois nouvelles maisons de justice ont été installées avec l'appui de l'Union européenne. Il s'agit de celle de Grand Yoff, Richard-Toll et Kédougou situé à 702 km de Dakar » lance le ministre.

En sa qualité de garde des Sceaux, le ministre de la Justice s'est réjoui de cette journée de lancement de la maison de justice de Fatick et de Gossas. La maison de justice dont l'objectif est d'améliorer accessibilité de la justice connaissance un véritable succès. « Ces maisons de justices que nous inaugurons aujourd'hui sont créées par le ministère de la Justice en partenariat avec la commune de Fatick et grâce à l'appui de la fondation OSIWA. Une fondation qui nous accompagne comme madame Ba vient de nous le dire. « Une fondation ouverte sur les sociétés, une société qui fonctionne sur la base de principe de démocratie, de l'Etat de droit, de la primauté du droit » rajout-il.

Me Sidiki Kaba a personnellement remercié Madame Ba pour son engagement personnel et qui nous a permis d'atteindre la réalisation de ce beau bijou. Qui est aujourd'hui un bijou qui appartient aux populations de Fatick. « Nous serons sous peu à Gossas, nous aurons un autre bijou. Et tout cela a été possible grâce à une détermination qui est d'une fondation qui abat un travail déterminant dans les 15 pays de la CEDAO », dit-il.

Me Sidiki Kaba a aussi remercié personnellement, madame Ba, au nom du gouvernement du Sénégal pour le travail qu'ils combattent pour la défense des droits des personnes vulnérables. Mais pour sa volonté de voire partout une société ouverte pour chaque citoyen et de voire les personnes vulnérables de participer tout simplement à la vie politique, sociale, économique et culturelle de son pays. Ce que nous avons réalisé ici ensemble va participer aujourd'hui à l'accessibilité des citoyens et des citoyennes de la ville de Fatick à la Justice. 
« C'est parce que tout simplement les maisons de justices obéissent au mode alternatif de règlement de conflit, mais aussi tout simplement une justice équitable, une justice de proximité » renseigne le ministre. Avec l'appui d'OSIWA, le garde des Sceaux a déclaré que deux maisons de justices viennent d'être construites à Fatick et Gossas et vont démarrer en début 2015 ».
 



Vendredi 9 Janvier 2015 - 13:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter