Malaise à la Cour suprême: le président sort le sabre

Le président de la Cour suprême a servi hier, une demande d'explication à Fatou Abibatou Diallo suite au refus de la magistrate de céder la présidence de la Chambre administrative.



Le malaise persiste à la Cour suprême. Le président Mamadou Badio Camara a servi une demande d'explication à la magistrate rebelle, hier. En réponse à "cet affront", plusieurs associations de défense des droits de la femme, se sont levées pour porter le combat contre ce qu'elles considèrent comme une injustice dont a été victime la magistrate Fatou Abibatou Diallo qui a reçu une demande d'explication du premier président de la Cour suprême. Elles se disent indignées par la mesure qui a été prise hier par le Haut magistrat et sont en train d'étudier "tous les moyens dont elles disposent pour faire face à ce qu'elles appellent un acharnement". 


Des sources de "l'As" révèlent que la magistrate est plus ancienne que l'actuelle président de la Cour suprême de quatre (4) ans et a devancé le Procureur général dans le corps des magistrats de douze (12) ans. 


Jeudi 4 Juin 2015 - 09:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter