Malawi et la Zambie, cibles du projet d’agriculture intelligente de la FAO

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Commission européenne ont annoncé ce lundi un nouveau projet de 5,3 millions d’euros (3,4 milliards Fcfa) destiné à aider le Malawi, le Viet Nam et la Zambie à adopter des pratiques agricoles intelligentes face au climat.



Malawi et la Zambie, cibles du projet d’agriculture intelligente de la FAO
« L’agriculture et les communautés qui en dépendent pour vivre sont hautement vulnérables aux impacts du changement climatique. Mais en même temps, le secteur agricole contribue au réchauffement de la planète, en tant que gros émetteur de gaz à effet de serre », indique la FAO, dans un communiqué publié par l’APS.

« L’agriculture intelligente face au climat cherche précisément à relever ce double enjeu. Elle prévoit de transformer les systèmes agricoles pour améliorer leur contribution à la lutte contre la faim et la pauvreté, de les rendre plus résilients au changement climatique, de réduire les émissions, et d’accroître le potentiel de l’agriculture à piéger le carbone atmosphérique », lit-on dans ce document.

« Nous devons commencer à mettre en pratique l’agriculture intelligente face au climat en travaillant de concert avec les agriculteurs et leurs communautés », a indiqué M. Hafez Ghanem, sous-directeur général de la FAO, département du développement économique et social.
L’UE mobilise 3,3 millions d’euros en faveur de cette initiative. La contribution de la FAO est de 2 millions d’euros.

La FAO pilotera le projet en partenariat avec des institutions nationales de politique et de recherche, ainsi que des organisations mondiales, telles que le Global Crop Diversity Trust, rappelle le communiqué.


Lundi 16 Janvier 2012 - 16:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter