PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Malem Hodar-Kaffrine : 50 cases, moutons, chèvres et vivres emportés par les flammes




La série d’incendie se poursuit dans la commune de Kaffrine. Ce matin encore, les flammes ont ravagées Taïba et Malem Hodar. Pas de pertes en vie humaine mais les dégâts sont importants. Une cinquantaine de cases, des cases, des vivres de même que l’argent récoltée de la campagne arachidière : Tout est parti en fumée. Ce qui a attisé le sinistre, c’est l’absence de caserne de sapeurs-pompiers dans toute la zone.


Le feu dont l’origine reste encore inconnu s’est déclaré vers 10 heures ce vendredi au quartier Taïba à Malem Hodar. Poussées par un vent violent qui balaie depuis quelque temps le territoire national, les flammes ont emportées presque tout sur son passage. Plus de 50 cases sont détruites devant des populations impuissantes faute de moyen, l’unique camion-citerne du service départemental des eaux et forêts a eu toutes les peines du monde pour démarrer. L’absence de sapeurs-pompiers à Kaffrine n’a pas du tout facilité la tâche aux habitants de Malem Hodar.


Abdou Ndao, le maire de Malem Hodar lance un cri de cœur. « C’est un appel que je lance au chef de l’Etat et au gouvernement. Quand on sait qu’aujourd’hui au niveau de toute la région de Kaffrine, la caserne de sapeurs-pompiers la plus proche est à Kaolack étant située à 90 km en amont de Malem. Si nous attendons quelqu’un qui vient de Kaolack pour venir secourir les gens au niveau de Malem, on ne peut pas imaginer ce que cela peut causer comme préjudice, comme perte ».


Les populations avec les moyens du bord selon le correspondant de la Rfm, n’ont pas pu sauver vivres, vêtements et autres mais aussi la vie des moutons et chèvres et l’argent non évalué.


Vendredi 28 Février 2014 - 19:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter