Malgré la médiation des Inspecteurs d’Académies, le Grand Cadre poursuit son combat.



Malgré la médiation des Inspecteurs d’Académies, le Grand Cadre poursuit son combat.
Le grand cadre des syndicats d’enseignants ne compte pas déposer ls armes d’aussi tôt. En effet, Mamadou Lamine Dianté et ses camarade ont tout simplement refusé de mettre fin à leur mouvement d’humeur malgré la médiation des inspecteurs d’académies du Sénégal.



Mamadou Lamine Dianté, porte parole du grand cadre  a déclaré au sortir d’une réunion avec les inspecteurs, « nous allons poursuivre notre plan d’action ». Toutefois il a précisé que les syndicats d’enseignant ont pris note et acte des demandes formulées par les inspecteurs d’académie.
 

Et de poursuivre  « nous avons un mode de fonctionnement et nous allons évaluer, lors d’une séance plénière, le troisième plan d’action, il y aura un compte rendu à faire à la base, avant de prendre une quelconque décision ». Selon M. Dianté ce troisième plan d’action entamé depuis mardi dernier, comprend la rétention des notes du premier semestre, le boycott des conseils de classe, un débrayage mardi dernier et une grève totale les mercredis et jeudi.


 
Le coordonnateur national des inspecteurs du Sénégal a déclaré pour sa part « notre objectif était  de proposer aux syndicats  la possibilité de suspendre cette forme de lutte. Nous avons rencontré des partenaires qui ont écouté et ils ont promis de transmettre nos préoccupations à leur base ».


Pour rappel les syndicats sont en mouvement d’humeur pour amener le gouvernement à respecter les accords déjà signés. Il s’agit entre autres de l’effectivité de la validation des années de volontariat, de vacation et de contractualisation pour les enseignants recrutés comme volontaires.

Mais aussi du respect total du principe de la gestion démocratique du personnel d’enseignement ainsi que de l’augmentation substantielle de toutes les indemnités allouées aux enseignants.
 


Jeudi 12 Mars 2015 - 11:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter