Malheureuse coïncidence ou vision prospective : L’OMT s’invite aux problèmes de l’eau



Malheureuse coïncidence ou vision prospective : L’OMT s’invite aux problèmes de l’eau
La Journée mondiale du tourisme 2013 organisée chaque année par  l’Organisation Mondiale du Tourisme a été placée cette année  sous le thème : «Le tourisme et l’eau : protéger notre avenir commun ». Il s’agit comme le stipule  l’organisation mondiale dans son message  annuel adressé à toutes les destinations touristiques   de  mettre  en relief la responsabilité et la contribution  du tourisme dans la préservation de l’eau, une ressource vitale dans le monde.

Il y a lieu de noter que le thème de la Journée mondiale du tourisme devrait mettre en exergue  la volonté du gouvernement et des acteurs du secteur du tourisme à jouer pleinement leur  rôle et d’apporter leur contribution dans la  gestion, la maîtrise, et la conservation de l’eau. Un rôle important lié à la décision de l’Assemblée Générale des Nations Unies de baptiser 2013 Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau.  Cet engagement renouvelé permet de souligner que le secteur touristique assume sa part de responsabilité dans la réalisation d’objectifs plus larges en termes de durabilité.

L’organisation mondiale du tourisme  souligne que le tourisme est  un secteur économique qui pèse plus de mille milliards de dollars  de recettes et constitue une force considérable capable de relever nos défis en offrant des solutions efficaces pour une meilleure gestion de l’eau. Avec plus d’un milliard de visiteurs internationaux tous les ans à travers les différentes destinations touristiques dans le monde, ce secteur pourrait aussi être un important acteur et vecteur de sensibilisation, d’exemple et de modification des comportements.  

La Journée mondiale du tourisme accès  à l’eau constitue une occasion pour le Ministère du tourisme et des transports aériens, d’analyser les défis de la gestion de l’eau dans le tourisme et les mesures engagées par le secteur touristique pour protéger et promouvoir les ressources en eau tout en ayant des retombées positives pour les populations locales des zones touristiques, d’autant plus que notre pays traverse une crise sans précèdent dans le secteur de l’eau avec une pénurie prolongée de plus de deux semaines.

Des distinctions devraient être organisées et décernées  aux étudiants ayant fait des recherches universitaires portant sur l'eau autour de l’activité touristique.

Cette célébration devrait à mon avis être dédiée au sud-est du pays, Tambacounda dans les chutes de dindéfélo.  Cet évènement, qui coïncide avec le démarrage de la haute saison touristique serait une chance de relancer les activités touristiques de la région. Ce programme portera  sur l’organisation d’une grande opération de promotion touristique et culturelle, avec la tenue d’un forum national sur l’histoire  des techniques de préservation des eaux, sur l’organisation de manifestations, d’animations dans les zones touristiques de Tambacounda, de Kédougou, ainsi qu’au parc Niokolokoba et sur la production et la promotion de circuits des eaux dans la région.

Une conférence nationale devrait également être tenue simultanément à Dakar et portant sur la problématique de la relation entre le tourisme et l’eau et sur les circuits de l'épopée de l'eau, mémoire au  développement local de la région de Dakar,  qui jadis était formé de cours d’eaux,  de lacs et de marigots. Ce sera l’occasion pour le secteur du tourisme de réfléchir et d’apporter des suggestions sur le manque d’eau constaté dans certains hôtels de la région et enfin offrir à la région de Dakar des espaces de chutes d’eaux et de cours d’eau pour embellir et enrichir nos produits touristiques.

La Première Journée Mondiale du Tourisme a été célébrée à partir de 1980, à l'initiative de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). 
C'est la date du 27 septembre qui a été retenue depuis lors pour marquer l'anniversaire de l'adoption des statuts de l'OMT en 1970.
La Journée mondiale du tourisme est une manifestation thématique décidée par l’OMT et  organisée tous les ans de partout dans le monde du tourisme le 27 septembre.

Elle a pour but de mieux sensibiliser la communauté internationale à l’importance du tourisme et à sa valeur sociale, culturelle, politique et économique. Elle vise également la bonne promotion des destinations touristiques

Elle vise à trouver une réponse aux défis mondiaux recensés dans les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), et à souligner la contribution que l’industrie touristique peut apporter à la concrétisation de ces objectifs.

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du tourisme, plusieurs activités autour des acteurs du privé et en direction des populations devraient être organisées.

Des séances de travail devraient réunir des personnalités du tourisme appartenant au secteur public et privé, des représentants des médias ainsi que des experts spécialisés sur le thème retenu par l’OMT qui a choisi cette année  Le tourisme et l’eau.

Ces rencontres organisées dans le cadre du thème permettent de donner suite à des échanges et à des consultations sur l’évidence du lien étroit existant entre le tourisme et l’eau mais également la diversité écologique, et pour voir comment le tourisme peut contribuer à préserver la vie sur Terre et le respect de l’environnement, à travers son concept du tourisme durable.

Il est important de comprendre que le tourisme durable, cet autre tourisme, peut a contrario des idées reçues participer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement de notre pays.

Seulement la question pratique qui se pose aux touristes souhaitant vivre "autrement" et "durablement" ses visites est bien souvent celle-ci : où trouver des voyages alliant tourisme durable et préservation de la nature ?

C’est à cette problématique que devra travailler tous les acteurs engagés par des actions de sensibilisations, de promotions et des campagnes d’affiches avant et pendant la semaine où se déroule la journée mondiale du tourisme.

Cependant nous avons souvent ce problème de chevauchement entre cette date et l’ouverture du salon du tourisme français le TOP résa et qu’il faille trouver un équilibre entre le souci d’être présent à ce salon et le souci de communiquer et de magnifier cette journée qui a l’échelle mondiale permet à la communauté de communier de fort belle manière.

Eliminer la pauvreté grâce au tourisme durable, le tourisme écologique et ou chez l’habitant plus profitable à la population est le vœu le plus ardent souhaité par le ministre du tourisme et des transports qui définit le tourisme en ces termes je cite : « un tourisme de qualité accessible, respectueux, profitable aux ayants droits ».
 
Mouhamed Faouzou Dème
 
Ancien Conseiller Spécial du Ministre du tourisme, du Président du Conseil d'Orientation, et du Directeur Général de l'Agence Nationale de Promotion Touristique ANPT
 Actuellement Chargé de cours à l'UGB et a ESTEL
Expert Consultant en stratégie et développement touristique

Mouhamed Faouzou Dème

Mercredi 25 Septembre 2013 - 13:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter