Mali: Jean-Yves Le Drian veut renforcer les liens sur le terrain

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian, a rendu visite au pas de charge, lundi, aux troupes françaises basées à Gao dans le Nord du pays, avant de rencontrer le président malien. Les derniers accords de paix signés par les rebelles et la situation sécuritaire au Nord étaient au centre des discussions.



Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta à Bamako, le 22 juin 2015. AFP PHOTO / HABIBOU KOUYATE
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta à Bamako, le 22 juin 2015. AFP PHOTO / HABIBOU KOUYATE

Après un entretien avec le président Ibrahim Boubacar Keïta, le ministre français de la Défense se félicite de l’accord de paix  récemment signé à Bamako par les rebelles. « Même si demain c’est une nouvelle étape qui s’ouvre, il importait de marquer ce moment, explique Jean-Yves Le Drian. Et je suis venu à la fois par respect et par amitié pour le président du Mali, mais aussi pour le peuple malien. »

Au cours de son séjour, le ministre français a effectué un déplacement de terrain à Gao, dans le nord du Mali. Face à la permanente menace terroriste, les militaires français de l’opération Barkhane vont renforcer leur coopération avec les casques bleus  qui n’arrivent pas encore à maîtriser la situation sur le plan sécuritaire. « Je pense qu’il faut faire en sorte que les liens entre la Minusma, qui aura une responsabilité majeure dans cette affaire, soient plus resserrés encore pour avoir une meilleure collaboration », indique Jean-Yves Le Drian.

Coopération avec la mission de l’ONU, mais également sur le terrain avec l’armée malienne, comme l’explique Tiéman Coulibaly, ministre malien de la Défense : « Aujourd’hui, une de nos grandes tâches, c’est de faire face au terrorisme. Les forces armées maliennes et le dispositif Barkhane travaillent ensemble et cela va se renforcer. »


Rfi.fr

Mardi 23 Juin 2015 - 06:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter