Mali: Trois villages "attaqués et pillés" dans le Centre du pays par "des hommes armés"

Les villages de Kassoum, Sambani et Dogo, à Niafunké dans le Centre du Mali, ont été "attaqués et pillés" dans la nuit de dimanche à lundi, par "des hommes armés", a annoncé le leader de l’opposition Soumaïla Cissé, député de la région, dans un communiqué.



Le leader de l'opposition malienne Soumaïla Cissé (photo d'archives)
Le leader de l'opposition malienne Soumaïla Cissé (photo d'archives)

"Kassoum, Sambani et Dogo, situés sur la route entre Léré et Niafunké (835 Km au Nord de Bamako), la circonscription dont je suis le député élu, ont été pillés par des hommes armés dans la soirée du 1er au 2 mars 2015", a déclaré sans plus de précision, M. Cissé, élu en 2013 à la tête de la région.

 

Simultanément, Soumpi, dans la même région, cible d’une attaque similaire, "a été épargné" en raison d’une mobilisation "des populations pour se défendre", a expliqué M. Cissé, qui a signalé l’attaque "il y a quelques jours (de) Niodougou, le village du président d’honneur de (l’Union pour la Démocratie et la République) l’URD", le parti qu’il dirige.

 

A la faveur d’une crise militaro-politique déclenchée en janvier 2012, des attaques armées perpétrées dans les régions du Nord du Mali et revendiquées par des groupes proches d’Al-Qaïda, se sont accrues récemment dans le Centre du pays, où des positions de l’armée malienne, ainsi que des villages, sont de plus en plus visées.

 

Au moins 15 personnes dont 14 militaires maliens ont été tuées depuis janvier dans des attaques attribuées à des groupes présumés terroristes, selon la presse locale.


ALERTE INFO

Mardi 3 Mars 2015 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter