Mali: à Ségou, le président IBK veut rassurer sur la menace islamiste

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta poursuit jusqu’à samedi une visite officielle qu'il a commencée en début de semaine dans la région administrative de Ségou, au nord de Bamako. Au programme de cette visite, le lancement des travaux de constructions d’infrastructures et rencontre avec les populations. Mais les problèmes de sécurité sont également au cœur de cette visite au moment où les islamistes tentent d’occuper une partie du terrain dans la même région.



Il y avait du monde pour accueillir le président malien IBK si l'on en croit les images diffusées par la télévision d’Etat. Les populations de la région de Ségou attendent essentiellement le président malien sur les questions de sécurité, de radicalisation. Elles sont servies.
Il a par exemple mis en garde contre les pratiques qui n’ont rien à voir avec l’islam. Dans la localité de Barouéli ou encore de Ségou ville, le président IBK a demandé à la jeunesse d’éviter les marchands d’illusion. Et lors de sa visite dans une localité située vers la frontière avec le Burkina Faso, il a expliqué que le renforcement du dispositif militaire actuellement visible sur le terrain sera désormais permanent.
Sécurité et développement

L’ennemi dans une partie de la région de Ségou est le Front de libération du Macina, qui est une unité combattante du groupe islamiste Andar Dine. Ce mardi, onze présumés djihadistes arrêtés dans le centre du pays ont d’ailleurs été transférés à Bamako.

A côté de la sécurité, le chef de l’Etat malien parle également au cours de son périple de développement. Il a notamment déjà présidé au lancement des travaux pour la construction de route, construction également d’un échangeur dans la région. Le coût des travaux est estimé autour de huit milliards de francs CFA.
source:rfi.fr

Dior Niang

Mercredi 9 Décembre 2015 - 07:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter