Mali: comment IBK se prépare à devenir président

C’est ce jeudi 15 août que le ministre de l’Administration territoriale doit proclamer les résultats provisoires du second tour de la présidentielle malienne. L’issue du scrutin ne fait plus de doute, Soumaïla Cissé ayant reconnu sa défaite face à Ibrahim Boubacar Keïta. Depuis que son adversaire a reconnu sa victoire, IBK est resté très silencieux. Dans quel état d’esprit est-il ? Qu’a-t-il fait ces deux derniers jours ? Récit.



Ibrahim Boubacar Keïta, le 28 juillet à Bamako. REUTERS/Joe Penney
Ibrahim Boubacar Keïta, le 28 juillet à Bamako. REUTERS/Joe Penney

Les résultats n’ont pas encore été proclamés, mais Ibrahim Boubacar Keïta a déjà adopté le rythme d’un chef d’État. Depuis deux jours, il enchaîne les audiences à sa résidence. « Il a reçu les différents chefs de mission d’observation, explique son entourage, mais aussi les ambassadeurs de France, d’Algérie, du Nigeria ou de la Chine. » Certains de ses alliés politiques sont également venus le saluer, comme le collectif de six jeunes candidats du premier tour emmené par Moussa Mara.

Le téléphone d’IBK a aussi beaucoup sonné ces dernières 48 heures, pour des messages de félicitations. « Il a reçu beaucoup d’appels de chefs d’État africains, presque tous », indiquent nos sources.

François Hollande, « premier à le saluer »

Mais ce ne sont pas ses voisins qui ont été les plus rapides, c’est François Hollande, le président français. « Il a insisté pour être le premier à le saluer, dit-on dans l’entourage du futur chef d’État, ce qui a obligé l’attaché de François Hollande à garder la ligne jusqu’à ce que le téléphone puisse être apporté au président Keïta. »

IBK, selon son entourage, « mesure le poids de la charge qui l’attend, face à tant d’espérance de la population, mais il est confiant. » Au cours de ces deux derniers jours, il a affecté aux membres de son équipe différentes tâches liées à la passation de pouvoir avec Dioncounda Traoré. Consulte-t-il pour le futur gouvernement ? « Il a déjà une idée sur les contours de son équipe », répond l’un de ses collaborateurs.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 15 Août 2013 - 11:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter