Mali: deux fosses communes découvertes aux environs de Kati

Cinq corps de personnes en tenues militaires ont été découverts dimanche 23 février 2014 dans la soirée, dans deux fosses communes aux environs de Kati, une ville de garnison proche de Bamako et qui était le fief de l'ancienne junte au pouvoir. Les recherches sont supervisées par le juge Yaya Karembé. Ce dernier instruit l'affaire du charnier découvert en décembre dernier dans le même secteur. Les recherches doivent se poursuivre ce lundi.



Entrée du camp militaire de Kati, près de Bamako, Mali, le 3 octobre 2013. AFP PHOTO/HABIBOU KOUYATE
Entrée du camp militaire de Kati, près de Bamako, Mali, le 3 octobre 2013. AFP PHOTO/HABIBOU KOUYATE

Le juge d’instruction Karembé lui-même a conduit sur les lieux, à la périphérie de Kati, l’équipe qui a découvert les deux fosses communes. Dans la première, deux corps ont été trouvés. Dans la seconde : trois autres corps. Ils sont morts brutalisés, et tous sont habillés en tenues militaires, ligotés. « C’était insoutenable », rapporte un témoin. Dans l’une des deux fosses communes, en plus des corps, des têtes de caïmans morts ont été retrouvées. S’agit-il d’un sacrifice rituel ? L’enquête le dira.

En décembre dernier, le même juge d’instruction avait déjà assisté à Kati, ville de garnison située à 15 kilomètres de la capitale malienne, à l’exhumation de 21 corps, tous très probablement des militaires « béret rouge » assassinés en 2012, après une tentative de contre-coup d’Etat pour renverser la junte, qui était alors aux affaires dans le pays. Sur ce dossier, 25 militaires, dont Amadou Sanogo, ex-capitaine bombardé général, ont déjà été arrêtés. Ce lundi, les recherches pour retrouver d’autres corps doivent se poursuivre. Deux puits profonds, localisés dans la localité de Kati, seront fouillés de fond en comble.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 24 Février 2014 - 09:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter