Mali: deux milices alliées de Bamako prennent la localité de Bamba

Depuis quelques jours, des groupes armés se manifestent à nouveau dans une partie du nord du Mali. Il y a eu des pillages, des coups de feu, et désormais, la sécurité de la localité de Bamba, au nord de Gao, est assurée par deux milices tribales qui contrôlent les lieux.



Bamba, sur les rives du fleuve Niger, est une localité située à quelque 220 km à l'est de Tombouctou et 245 km au nord-ouest de Gao. Getty Images/Frans Lemmens
Bamba, sur les rives du fleuve Niger, est une localité située à quelque 220 km à l'est de Tombouctou et 245 km au nord-ouest de Gao. Getty Images/Frans Lemmens

Située à 245 km au nord de la ville de Gao, dans une zone où l'armée était faiblement représentée, la localité malienne de Bamba est passée sous le contrôle de deux groupes armés alliés au gouvernement malien, ou plutôt deux milices tribales, à savoir le Gatia, dominé par les Touaregs de la tribu des Imghad, et d’une branche du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA). Une fois installés sur place, les miliciens en ont profité pour démanteler, à une trentaine de kilomètres de Bamba, le fief d’un autre groupe armé - celui-là étant plutôt indépendantiste. Il n’y a pas eu de victimes.

Pourquoi une telle démarche, alors que l’accalmie semblait régner sur le terrain ? L’une des raisons, c'est que dès le mois de janvier 2015, le quatrième round des négociations entre le gouvernement malien d'un côté, les faucons et les colombes des groupes armés du nord de l'autre, reprend en principe à Alger. L’objectif des ces milices tribales est donc notamment d’affaiblir l’ennemi, de renforcer ces positions sur le terrain en revendiquant le contrôle de plusieurs localités du nord du Mali et, peut-être, avec la bénédiction de Bamako, de jouer à Alger dans la cour des grands.


Rfi.fr

Vendredi 26 Décembre 2014 - 08:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter