Mali: l'ancien membre du Mujao Yoro Ould Daha relâché

Yoro Ould Daha, ancien membre du Mujao à Gao pendant le règne des jihadistes, a été relâché par les autorités maliennes. Il avait été arrêté la semaine dernière à Gao dans le nord du Mali par les forces française de l'opération Barkhane, puis remis aux autorités maliennes.



Des combattants du Mujao à Gao. REUTERS/Stringer
Des combattants du Mujao à Gao. REUTERS/Stringer

« Yoro Ould Daha a été libéré parce qu’on n’avait rien à lui reprocher ». C’est un député malien et proche de l’homme qui parle. La libération de l’ancien membre influent du Mujao à Gao est confirmée de source sécuritaire malienne. La semaine dernière, les Français de l’opération Barkhane  avaient déployé de grands moyens pour l’arrêter dans le quatrième quartier de Gao, la principale ville du nord du Mali.

Mais pourquoi libérer un membre du Mujao, mouvement islamiste qui rappelle de mauvais souvenirs ? Explications d'un interlocuteur bien introduit au Mali : tout comme des combattants touareg du groupe islamiste Ansar Dine ont migré à un moment vers le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad, des combattants du Mujao comme Yoro Ould Daha, ont intégré une aile du mouvement arabe de l’Azawad et sont tous devenus fréquentables. Avant le lancement de l'opération militaire française Serval, en janvier 2013Yoro Ould Daha était responsable de la police islamiste à Gao pour le compte du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest.

Enfin, l’homme craint par les populations de Gao à l’époque a peut-être été remis en liberté parce que le plus dangereux Yoro du Mujao recherché actuellement s’appelle Yoro Abdoul Salam. Ce dernier a revendiqué des attentats contre les forces étrangères dans le nord du pays.

Source : Rfi.fr



Samedi 9 Août 2014 - 09:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter