Mali: l'opération Barkhane a permis de déjouer des attentats

Dans le nord du Mali, les forces françaises de l'opération Barkhane déployées dans le Sahel poursuivent leurs opérations de lutte contre le terrorisme et les jihadistes. Sur les trente derniers jours, les militaires ont permis de déjouer plusieurs attaques, notamment à Gao où ils sont intervenus dans un domicile privé.



L’opération la plus spectaculaire s’est déroulée au cœur de Gao, principale ville du nord du Mali. Des militaires de l’opération Barkhane avaient reçu des informations précises. Des présumés jihadistes armés s'étaient réfugiés dans une maison.
 
Sorties d'on ne sait où, les forces spéciales françaises ont alors débarqué sur les lieux. Des armes et munitions ont été saisies, une forte somme de devises a également été trouvée.
 
Les personnes arrêtées ont été remises aux forces de sécurité du Mali et les premiers éléments de l’enquête prouvent que les présumés jihadistes arrêtés ont bel et bien des liens avec un groupe armé qui est dans le processus de paix.
 
Traquer les terroristes
 
Une opération militaire française a également été menée au nord-est pour traquer les terroristes. Dans un campement situé au nord de la localité d’Abeïbarra par exemple, une importante cache d’armes a été découverte, et trois personnes ont été interpellées.
 
Un peu plus au nord, cette fois-ci non loin de la frontière avec l’Algérie, une autre cache d’armes a été découverte, mais également des véhicules enfouis dans le sable.
 
Une source militaire française explique qu’au cours des trente derniers jours, dans le nord du Mali, plusieurs attentats ont été évités grâce à ces opérations françaises. Nous sommes toujours sur le qui-vive, ajoute la même source. 


Source: Rfi.fr


Lundi 25 Juillet 2016 - 07:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter