Mali: le référendum reporté à une date ultérieure

Le 9 juillet prochain, le référendum prévu sur le nouveau projet de révision de la Constitution n'aura donc pas lieu. Il est reporté à une date ultérieure qui n'a pas été officiellement fixée. La décision a été prise en Conseil de ministre présidé par le chef de l'Etat malien.



Aucune raison officielle pour expliquer ce report, mais on sait que la Cour constitutionnelle s'apprête à donner son avis sur l'organisation dudit référendum. Sur le plan politique, c'est le président IBK lui-même qui a tranché, « par souci d'apaisement », explique un de ses proches, alors que les faucons de son camp, envisageaient même d'organiser des manifestations pour demander le maintien de la date initiale des opérations de vote.

Mais, si la date du référendum a été reportée, c'est très probablement parce qu'il fait l'objet de vives contestations. De nombreuses associations, ainsi que l'opposition malienne ont manifesté contre le projet de Constitution ce week-end à Bamako. Des partis importants de la mouvance présidentielle sont également contre. Des magistrats se sont mêlés à la danse, et la puissante Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) ne s’est pas déclarée favorable au projet de révisions.

En attendant de savoir les nouvelles intentions du gouvernement, la température politique a baissé dans des milieux. « Si c'est un retrait pur et simple, c'est une excellente nouvelle. Mais si c'est pour fixer rapidement une nouvelle date, nous sommes contre », explique un responsable du front qu'on peut nommer « ne touche pas à ma Constitution ».

Ce jeudi 22 juin, une marche « anti-référendum » était prévue par la jeunesse de Sikasso, localité située au sud de Bamako. A l'annonce du report du référendum, la marche a été annulée avant d’être finalement maintenue.
Rfi.fr


Jeudi 22 Juin 2017 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter