Mali: les attaques contre les populations civiles se multiplient

Alors que les affrontements entre différents groupes armés n’ont pas cessé dans le nord du Mali, ce sont les attaques contre les populations civiles qui se multiplient. Deux villages ont été attaqués, vendredi et dans la nuit de vendredi à samedi. Au moins un mort et des enlèvements.



Bamba, sur les rives du fleuve Niger, est une localité située à quelque 220 km à l'est de Tombouctou et 245 km au nord-ouest de Gao. Getty Images/Frans Lemmens
Bamba, sur les rives du fleuve Niger, est une localité située à quelque 220 km à l'est de Tombouctou et 245 km au nord-ouest de Gao. Getty Images/Frans Lemmens

Dans des cas, les groupes armés attaquent des populations dans le nord du Mali pour se ravitailler. C’est ce qui vient de se passer dans la localité de Bamba. 

Trois à quatre véhicules arrivent nuitamment dans ce gros village. Méthodiquement, des hommes armés défoncent des boutiques fermées, appartenant aux commerçants. Au total 34 boutiques pillées, des vivres emportés : du lait, du thé, du sucre, des cigarettes, et du riz notamment. Quatre motos ont été également enlevées. 

Des raids pour se ravitailler. Mais il y a également contre ses populations du nord du Mali des expéditions punitives menées par ces mêmes groupes armés. Dernier cas en date, à Kano, localité malienne située près de Tombouctou. Des tirs de roquette sur des domiciles, un mort et 23 personnes brièvement enlevées.
 
Si ces hommes armés arrivent à terroriser les populations civiles, c’est parce que ni les Casques bleus de l’ONU ni l’armée malienne ne sont sur place. Face à cette situation ce samedi, le Premier ministre malien Modibo Keïta a tenu une rencontre avec des responsables de la mission de l’ONU pour renforcer la sécurité des populations du Nord.


Rfi.fr

Dimanche 1 Février 2015 - 11:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter