Mali: redonner une identité aux enfants des régions du Nord

Au Mali, un millier d'enfants du nord du pays ont enfin pu obtenir un acte de naissance. Ils en avaient été privés pendant l'occupation du nord du Mali par des jihadistes et des groupes armés. A l'époque, il n'y avait plus d'administration ni d'état civil. Une opération baptisée « Identité pour des enfants nés pendant l'occupation du nord du Mali » a donc été lancée pour y remédier.



Environ un millier d’enfants, nés pendant l’occupation totale du nord du Mali  par les jihadistes et les groupes armés, ont déjà pu obtenir un acte de naissance grâce à l’initiative en cours. Un document indispensable, juge la représentante de l’Association malienne pour la défense des droits de la femme (APDF) à Gao : « C’est un droit fondamental de l’enfant d’avoir un acte de naissance, une identité. Parce qu’un enfant qui n’a pas d’acte de naissance, voyez vous-même quand il va grandir, comment est-ce que ça va aller ? »

L’ONG allemande « Une identité pour l’enfant malien » a financé la première phase de la délivrance d’actes de naissance aux enfants. Mais l’opération doit s’étendre à d’autres régions du Nord, parce que de nombreux autres enfants nés sous l’occupation sont toujours sans identité juridique. « L’opération va se poursuivre à Gao, mais surtout à Tombouctou, c'est-à-dire les zones qui ont été affectées par l’occupation et par le conflit dans les régions du nord de notre pays. Nous demandons l’appui des partenaires au développement et particulièrement de l’Unicef  », précise la présidente de l’APDF.

Les mineurs bénéficiaires de ces actes de naissance sont des enfants légitimes, naturels, ou encore nés après le viol de leur mère par des groupes armés.


Rfi.fr

Mardi 7 Juillet 2015 - 12:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter