Mali: relance du dialogue

Au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a demandé à son gouvernement de dérouler un nouveau plan de relance du dialogue avec les groupes armés du Nord.



Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a chargé son gouvernement de relancer le dialogue avec les groupes armés du Nord
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a chargé son gouvernement de relancer le dialogue avec les groupes armés du Nord

"Soucieux de faire la paix, nous avons élaboré un plan pour que le dialogue et les négociations reprennent entre tous les fils du Mali", a déclaré à l'AFP le ministre de la Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidy Mohamed.

Dans ses grandes lignes, le plan prévoit un déplacement de Sidy Mohamed dans plusieurs pays voisins du Mali.

L’objectif de ses déplacements est de convaincre les dirigeants des groupes armés, dont le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), "de rejoindre la table du dialogue".

Il se rendra notamment à Ouagadougou (Burkina Faso), Nouakchott (Mauritanie) et Alger (Algérie), en compagnie de l'ancien Premier ministre malien Modibo Keïta.

Ce dernier a été récemment nommé Haut représentant du chef de l'Etat pour le dialogue inclusif inter-malien.

Les deux responsables maliens rencontreront également les chefs d'Etat des pays visités.

Une réunion à Alger

Le plan prévoit une réunion des autorités maliennes avec les groupes armés du Nord du Mali, à Alger.

La France, la mission de l'ONU au Mali (Minusma), l'Union européenne, le Maroc, l'Algérie et le Burkina Faso sont invités à "jouer un rôle de facilitateur" dans le processus de paix.

Les rebelles du Nord malien, alliés des islamistes armés, ont occupé la partie septentrionale du pays pendant plusieurs mois en 2012. Ils ont ensuite été chassés par une intervention internationale dirigée par la France.

Source : BBC Afrique
 



Lundi 28 Avril 2014 - 02:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter