Mali: un cadre du Mujao arrêté par l’armée française dans le Nord

Information RFI : Yoro Ould Daha a été arrêté la nuit dernière par des soldats français dans le nord du Mali. Ce responsable du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a laissé de très mauvais souvenirs à la population de Gao pendant l'occupation jihadiste en 2012. Très actif responsable de la brigade de sécurité, la police islamiste, Ould Daha est accusé d'avoir participé aux différentes amputations à l'époque.



Un combattant du Mujao monte la garde près de l'aéroport de Gao. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIEN
Un combattant du Mujao monte la garde près de l'aéroport de Gao. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIEN

En juin 2012, commerçant influent, Yoro Ould Daha s'est transformé en chef jihadiste en prenant notamment la tête de la brigade de sécurité, la police islamiste, de la ville de Gao.

« C'était l'un des trois responsables de la ville, il a fait régner la terreur », raconte un habitant qui souhaite garder l’anonymat.  Agé de moins de 40 ans, membre de la communauté arabe, Yoro Ould Daha est accusé d’être à l'origine des amputations sur la place publique de Gao.

En janvier 2013, lorsque les soldats français de Serval reprennent la ville, le combattant disparaît, certains le disent même mort. Il n'en est rien, puisque Yoro Ould Daha a refait surface, ces dernières semaines, en se présentant comme le chef de guerre du MAA, le Mouvement arabe de l'Azawad. Un groupe qui a participé récemment aux négociations d'Alger  avec le MNLA tout en combattant ce mouvement sur le terrain au sud de Kidal.

Toujours selon les informations de RFI, les autorités françaises cherchent à savoir si Yoro Ould Daha est lié à l'attentat contre un convoi militaire français le 14 juillet dernier.  Un attentat à la voiture piégé dans lequel un soldat français avait perdu la vie.

Source : Rfi.fr



Mercredi 30 Juillet 2014 - 10:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter