Mali: un conflit foncier dégénère en affrontement meurtrier

Au Mali, au moins 14 personnes ont été tuées et une quarantaine d'autres blessées dans des affrontements qui ont opposé les habitants de deux villages, samedi 25 juin. Les faits se sont déroulés dans le centre du pays, dans la région administrative de Mopti.



Une dizaine de kilomètres séparent les villages de Mouya et de Koussouma, dans le centre du Mali. Ce samedi, une fine pluie tombait sur la région. Des paysans, munis de leurs houes, se sont alors précipités sur les terres pour cultiver. D’autres paysans ont réagi et revendiqué les mêmes terres. Selon des témoins, il y a d’abord eu des cris de colère échangés, puis une bagarre très violente.

Les affrontements entre les habitants de ces deux communautés ont causé la mort d’au moins quatorze personnes. Et au moins quarante-deux autres ont été blessées.
Le litige foncier à l’origine de ces dramatiques événements remonte à plusieurs années. Les paysans des deux localités se disputaient des terres et la justice devait trancher selon certaines sources. Mais d’autres sources affirment qu’une nouvelle décision de justice venait de tomber et c’est ce qui aurait mis le feu aux poudres.

Aujourd’hui, l’urgence pour le gouverneur de la région administrative de Mopti dont dépendent les deux villages, est de ramener le calme. Il est attendu sur les lieux ce dimanche alors qu’un renfort de forces de sécurité a déjà été dépêché sur place.

Source: Rfi.fr



Dimanche 26 Juin 2016 - 06:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter