Mali: un nouveau ministre de la Défense après la défaite de Kidal

Une semaine après la cuisante défaite subie par l'armée malienne face aux groupes armés de Kidal, le ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, a démissionné et a été remplacé ce mercredi 28 mai par un officier supérieur de l’armée de l’Air, Bah N’Daw.



Le Premier ministre malien, Moussa Mara, passe en revue les troupes de l'armée malienne à Kidal, le 17 mai 2014.
Le Premier ministre malien, Moussa Mara, passe en revue les troupes de l'armée malienne à Kidal, le 17 mai 2014.

Lors de la passation de charges, ce mercredi après-midi, au ministère malien de la Défense, l’émotion était palpable.

Le ministre sortant Soumeylou Boubèye Maïga a quitté les lieux après avoir reçu des honneurs militaires et, de son côté, le tout nouveau ministre, Bah N’Daw, vêtu d’un grand boubou – c’est un militaire à la retraite – a pris les clefs de son nouveau bureau, fauteuil couleur beige.

Il va rapidement se mettre au travail, selon son entourage. Il arrive en pleine crise. La soixantaine, plutôt de grande taille, c’est un homme de terrain doublé d’une forte tête. Ses compagnons se souviennent : il n’a pas hésité, dans le passé, à démissionner d’un poste, ce qui est rare pour un militaire. Il avait démissionné parce qu’il était en désaccord avec sa hiérarchie.

Colonel major, Bah N’Daw a effectué une bonne partie de ses études dans l’ex-Union soviétique. Diplômé, beaucoup plus tard, de l’Ecole de guerre de Paris, ancien aide de camp de l’ex-président Moussa Traoré, le nouveau ministre malien de la Défense a plutôt du pain sur la planche.

Actuellement, des milliers de soldats maliens sont dans le Nord. Sur le terrain, il y a des difficultés et il y a également, d’un point de vue plus global au Mali, le problème des réformes en cours au sein de l’armée.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 29 Mai 2014 - 01:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter