Mali: un proche du Mujao revendique l’attaque contre la Minusma

L'attaque perpétrée, vendredi 3 octobre, dans le nord du Mali contre les troupes nigériennes de la Minusma, la force onusienne, vient d'être revendiquée par un islamiste malien.



Un combattant du Mujao monte la garde près de l'aéroport de Gao, en août 2012. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIENUn combattant du Mujao monte la garde près de l'aéroport de Gao, en août 2012. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIEN
Un combattant du Mujao monte la garde près de l'aéroport de Gao, en août 2012. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIENUn combattant du Mujao monte la garde près de l'aéroport de Gao, en août 2012. AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIEN

Sultan Ould Bady, islamiste malien connu pour être proche du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest, le Mujao, revendique « au nom de tous les moudjahidines » la dernière attaque survenue dans le nord du Mali. Au cours de cette embuscade, neuf soldats nigériens de la mission de l’ONU ont été tués.

Pour l’islamiste malien, il fallait attaquer les troupes nigériennes parce que le gouvernement de Niamey « travaille avec les ennemis de l’islam ». Dans le jargon jihadiste, c’est une référence à la France. Avant de raccrocher son téléphone, Sultan Ould Bady a par ailleurs clairement laissé entendre que d’autres attaques contre les troupes onusiennes étaient prévues.

Selon plusieurs sources sécuritaires dans le nord du Mali, on voit de plus en plus venir du sud et des pays limitrophes du Mali des engins à deux roues. Une crainte largement partagée que les jihadistes utilisent de plus en plus souvent ce moyen de locomotion pour commettre leurs forfaits. C’est à moto, par exemple, que les tueurs des neuf soldats nigériens de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali, la Minusma, ont opéré.


Rfi.fr

Lundi 6 Octobre 2014 - 14:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter