Malick Gackou : «Que Macky sache que personne ne peut jouer avec le pays».

Les calculs politiciens de Macky Sall ne vont pas passer. C’est en substance ce qu’a déclaré Malick Gackou, le Président du Grand parti qui rencontrait la presse hier. Selon lui, le Président Macky Sall a fait du forcing avec son référendum, tout en prenant le soin de contourner la question de la réduction de son mandat, en se réfugiant derrière la Constitution.



A l’image des autres dirigeants de l’opposition, El Hadj Malick Gackou appelle les Sénégalais à voter NON le jour du référendum du 20 mars. Et l’une des raisons de cet appel du leader du Grand parti est, selon lui, le fait que le texte n’est pas en conformité avec les conclusions des Assises nationales.
 
«Le Président Macky Sall nous propose des postulats de modification de notre charte fondamentale, totalement en porte-à-faux avec la vison déclinée par la charte de gouvernance démocratique des Assises nationales. C’est pourquoi le Bureau politique du Grand parti, après concertations avec les organes du parti à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, a fixé ses convictions profondes sur les propositions de réformes constitutionnelles, en mettant en exergue l’impérieuse nécessité pour les forces vives de la Nation de défendre la République, la cohésion sociale, le consensus national et la sauvegarde des intérêts supérieurs de la Nation sénégalaise», a-t-il déclaré hier, lors de sa conférence de presse.
 
Et l’autre raison, est que le chef de l’Etat a fait du «ma taay » (Je m’en fous) avec sa décision de se conformer avec l’avis rendu par les 5 Sages, après avoir fait poireauter les Sénégalais pendant pratiquement quatre années, pour ensuite leur dire qu’il ne peut plus réduire son mandat. Et cette décision de Macky Sall, Malick Gackou compte le lui faire payer car, dit-il : «Il a fait du ma taay, et on va lui montrer que personne ne joue avec le pays»
 
 
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 25 Février 2016 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter