Malick Guèye-Grand parti : «Il ne faut plus répondre aux provocations»

Les attaques dont il juge qu’ils sont victimes de la part des progressistes ne laissent pas indifférents Malick Guèye. Mais le Secrétaire général de la Convergence national des jeunes (Cnj) du Grand parti, conseille à ses camarades de ne plus répondre à ces provocations et insultes.



Malick Guèye-Grand parti : «Il ne faut plus répondre aux provocations»
Répondre aux attaques, surtout de la part de ses ex camarades de parti n’est pas une solution. C’est ce qu’a voulu dire Malick Guèye, le chef de file des jeunes du Parti d’El Hadji Malick Gackou : «Depuis quelques jours, nous assistons de la part de la direction de l’Alliance des forces de progrès (Afp), à une série d’invectives adressées aux militants du Grand parti (Gp), a-t-il soutenu. Et de poursuivre : «Nous sollicitons expressément, de la part de la jeunesse du parti, de ne pas répondre aux provocations, encore moins aux insultes des militants de notre ancien parti».
 
Selon lui, il est fondamental, pour la construction d’un grand Sénégal, de respecter les valeurs et l’éthique : «dans ce combat pour le Sénégal, des milliers de jeunes qui n’étaient pas avec nous à l’Afp se sont engagés dans le Grand parti pour assurer à notre pays les bases de son développement économique et social dans l’éthique et les valeurs sans lesquelles, il est impossible de construire une nation à la hauteur de de notre ambition pour le peuple sénégalais».

 La priorité, selon le jeune camarade de Malick Gackou est de «rester concentrés sur les perspectives de massification du Grand parti au service exclusif du Sénégal éternel et de ses intérêts supérieurs»

Ousmane Demba Kane

Mardi 25 Août 2015 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter