Malick Noël Seck enfonce Tanor et fait pire que Robert Sagna, Mamadou Diop et autres ex-barons socialistes



Malick Noël Seck enfonce Tanor et fait pire que Robert Sagna, Mamadou Diop et autres ex-barons socialistes
Au moment où nombre de ténors du Parti socialiste s’activent à la base pour conquérir les suffrages des Sénégalais lors des législatives du 1er juillet, il rame à contrecourant. Le leader de Convergence socialiste semble avoir une autre préoccupation, défier la direction du Ps en demandant le départ du secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng. En Adoptant une telle posture, Malick Noël Seck semble installer non seulement le malaise au sein du Ps, mais suscite encore des interrogations chez nombre de personnalités socialistes très regardants sur la discipline interne dans le Ps, surtout en ce qui concerne les jeunes.

Jamais une sortie d’un membre du Ps contre Ousmane Tanor Dieng n’a été aussi virulente depuis l’alternance du 19 mars. Même Mamadou Diop, Robert Sagna et d’autres barons socialistes ont quitté le parti crée par Léopold Sédar Senghor sans jeter une diatribe contre M. Dieng. Malick Noël Seck a estimé que l’actuel secrétaire général incarne le mal du Ps. « Ousmane Tanor Dieng doit être démis pour le bien du parti », a-t-il lancé lors d’une conférence. Pis, il a maintenu les mêmes propos devant la commission de discipline qui semblait pourtant opter pour un dénouement heureux. « J’ai confirmé les propos que j’avais tenus à la conférence de presse. Je leur ai dit que le Parti socialiste est aujourd’hui en danger et que moi je posais juste un débat par rapport à la politique engagée par l’actuelle direction du parti, qui nous mène droit à une mort certaine. J’attends donc que le parti statue sur une éventuelle sanction ou autre », a-t-il dit après avoir été entendu par Abdou Khadre Cissokho et les autres membres de la commission de discipline.

Le leader du Ps doit certainement nourrir beaucoup de regrets en entendant son jeune camarade. En effet, Ousmane Tanor Dieng avait vivement encouragé la création du mouvement Convergence socialiste qui a été d’abord dirigé par Barthélemy Dias avant de tomber entre les mains de Malick Noël Seck. Plusieurs ténors du Ps n’auraient pas cautionné la naissance de cette entité qui ne fait pas partie des structures légales du Ps.

Otd n’avait peut-être pas tort d’autoriser la création de ce mouvement. Convergence socialiste a été très visible dans les combats contre le régime de Wade. Même si certains leaders du Ps se plaignent « des agissements en solo » de Malick Noël Seck, (dépôt de lettre de mise en garde au Conseil constitutionnel), ils ont reconnu la participation de ce mouvement dans les combats politiques. Malick Noël Seck a-t-il gâché cette marque d’estime ? On est tenté de le croire. Plusieurs pontes du Ps militent en faveur de son exclusion de la formation socialiste. « L’indiscipline ne rime pas avec les valeurs que nous défendons », a lancé ce mardi, un haut responsable socialiste qui dit attendre avec impatience une proposition d’exclusion du Ps de Malick Noël Seck.

Une telle option permettrait de comprendre si le jeune socialiste est soutenu par des hommes masqués. Déjà, les supputations vont bon train sur les éventuels soutiens de M. Seck au sein du Ps. C’est pourquoi, les réactions de Khalifa Sall, Barthélemy Dias, Aïssata Tall Sall, etc sont très attendues.

ISSA NDIAYE

ISSA NDIAYE

Mercredi 13 Juin 2012 - 09:44




1.Posté par BA le 13/06/2012 15:59
je ne trouve aucunement de l'indispline ni sur les propos de MNS ni sur son comportement si comme on le dit OTD a contribué à la création du mouvement convergence socaliste, il est temps qu il laisse la place au dit mouvement pour qu il fasse ses preuves vu que depuis le départ de DIOUF sa présence à la tete du parti n a pas vraiment fait avancer la situation
Il devait s autocritiquer et se comporter en grand homme depuis la présidentielle et passer le relais

2.Posté par MariemeN le 14/06/2012 04:09
Ne vous attendez pas à grand-chose ! Le Congrès ne sera qu’une farce, Tanor a beaucoup plus d’influence et d’argent que vous. Vous pensez vraiment que dans un pays ou la corruption est la norme, les Congrès ont encore un sens ? Il fallait que la question soit posée dans ces termes, de façon brutale, pour réveiller la base du PS. Tanor doit partir et tous les moyens sont à mettre en œuvre pour qu’il parte le plus vite possible. Tanor pour sauver les apparences aurait dû dés le lendemain des élections proposer sa démission au bureau politique pour donner plus de chance au PS lors des législatives, au lieu de cela il se prépare à se battre pour garder une position qu’il ne mérite pas ! Hier il vous demandait de quitter Benno lorsque Benno avait une chance réelle et aujourd’hui il vous demande de rejoindre Benno, mais en larbin de Niasse, pour mieux masquer sa défaite. Il est le seul responsable de ce qui arrive au PS, il doit partir MAINTENANT ! Le vote des Sénégalais a été un désaveu très clair de Tanor, on ne saurait être plus clair. De plus il n’y a rien dans le texte de MNS qui soit condamnable ! Nous avons suivi depuis l’Espagne la débâcle du Parti et nous apprenons que le PS n’a même pas fait Campagne !?! Que depuis 2007 les membres du bureau se sont tournées les pouces et que deux jours après le début des élections ils n’avaient toujours pas de directeur de campagne !?! Vous savez ce que cela veut dire : QU’IL N’Y AVAIT RIEN QUI NOUS PREPARAIT A LA VICTOIRE. Mieux encore en nous encourageant à sortir de Benno Tanor savait déjà qu’il allait perdre, mais alors pour qui travaille t-il ???? Sitôt les élections perdues il se lança dans des diatribes contre les Maires qui selon lui n’ont pas travaillé ! Puis arrive la fameuse interview accordée à l’Observateur le Jeudi 24 Mai 2012 ou il déclare : « De toutes les façons, on ne peut pas être dans l’opposition, parce que nous avons gagné » Osez dire que l’on a gagné lorsqu’on a réussi à perdre 75% de l’électorat du PS en douze ans relève de la folie pure !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter