Malick Noel Seck parle de la prison et dénonce la "veulerie" du régime de Wade



Malick Noel Seck parle de la prison et dénonce la "veulerie" du régime de Wade
Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire! Hier je dénonçais la veulerie du régime de Wade, mieux, je l'accusais d'avoir fait de la corruption une méthode de gouvernement, d'avoir bradé la dignité nationale, de nous avoir apporté l'opprobre et tout ce qu'il trouve à faire, c'est d'ordonner mon arrestation et de se planquer derrière sa muraille de flics. Je connais ses hommes. Ils m'ont déjà arrêté. Ils viennent de Rufisque, de Jaxaay, des Parcelles, de Médina Gounass, de Guédiawaye, de Pikine ils viennent de zones inondées et sans électricité, ce sont eux qui veillent au bien être de nos ministres ventripotents et sans inquiétude. Ils connaissent les disparités sociales, ils savent les raisons de ma colère et il n'est pas loin le jour où ils marcheront à mes cotés. N'applaudissez pas les héros du 23 juin, rejoignez les dans la lutte. Cette lutte n'est ni socialiste, ni libérale ; c'est le combat des Sénégalais pour l'avenir du Sénégal afin que nous puissions vivre dignement et sans assistanat. Il a toujours existé chez nous, ce que le Wolof appelle «Jom» : le sens de l'honneur, de la parole donnée et sur laquelle on ne revient jamais. Or le Sénégal est aujourd'hui gouverné par un homme qui par ses revirements, ses déclarations plus stupides les unes que les autres, ses promesses sans lendemain, a perdu son honneur. Sa parole ne vaut plus rien et de fait, il ne peut plus nous représenter !

Feu sur Maître Sèye, couvre feu sur le crime! Il crée toute une loi pour protéger les assassins de Maître Sèye qui menacent de ne plus se taire ; redéfinit les conditions de l'enrichissement illicite au bénéfice des voleurs et on se fait complice de ses subterfuges, en pensant que notre silence apportera des jours meilleurs. Détrompez-vous! Wade est aux abois, et la situation est sans issue, contre sa brutalité nous avons un devoir de violence. J'admire les membres du PDS qui le 23 Juin se sont opposés à la réforme constitutionnelle qu'il a voulu nous imposer. C'était un acte courageux et patriotique. Nous nous déplaçons volontiers pour aller aux arènes ou accueillir par milliers une actrice Indienne de série B à l'aéroport de Yoff. Je me demande où sont ces foules quand nous organisons nos marches pour l'avenir du Sénégal, afin que nos enfants vivent mieux que nous. La victoire est le fruit de l'action autour d'un objectif politique, et si la liberté rend libre la servilité rend servile !


Malick Noël SECK
SG Convergence Socialiste
Responsable PS à Sicap Liberté
info@convergence-socialiste.com




Mercredi 12 Octobre 2011 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter