Malicka: une plainte contre le maire pour 44 parcelles défraie la chronique



La sortie des jeunes d’une famille Gadiaga de Malicka contre le maire qu’ils accusent d’avoir fait main basse sur 44 parcelles qu’ils déclarent avoir héritées de leurs ancêtres, a fait sortir les anciens de la même famille de leur réserve. Hier jeudi, ils sont montés au créneau pour décrier l’attitude des jeunes et annoncent une plainte contre eux. «Celui qui s’était autoproclamé porte-parole de la famille pour s’adresser à la presse, n’en avait pas le droit. Il n’a pas été investi de cette mission, ni verbalement ni par procuration. Nulle autre voix que la mienne n’est autorisée à parler au nom de la famille Gadiaga », peste Lamine Gadiaga. 

« Les jeunes qui ont parlé racontent des contrevérités. Comme le dit l’adage, l’oisiveté est la mère des vices. Quand on chôme, on devient vulnérable et ainsi, on s’expose à toutes sortes de dangers. En vérité, ils ont été manipulés et soudoyés par un promoteur immobilier pour vouer le maire aux gémonies, mais sachez que leurs allégations sont fallacieuses et dénuées de toutes fondement », corrige le porte-parole des anciens. 

Poursuit et décline la racine du mal de Malicka : « si le maire avait, comme ils le soutiennent, vendu les terres de la famille, je serais le premier à le combattre. Le mal de Malicka, découle d’une boulimie foncière d’un étranger qui en un laps de temps, c’est enrichi comme Crésus et illicitement», fulmine par ailleurs ce dernier. Petit fils de Mambaye Gadiaga et ex commissaire de police, Seydi Anta Gadiaga annonce une plainte contre les jeunes  pour usurpation de fonction et diffamation dans «l’Observateur».


Vendredi 22 Janvier 2016 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter